Réunion avec la ministre : la profession revendique toujours une réouverture en février

Le Brady à Paris ©Tanguy Colon/Boxoffice Pro

Reçus par Roselyne Bachelot ce vendredi 8 janvier après-midi, les représentants du secteur culturel ont plaidé pour l’urgence de la réouverture, réaffirmant la sécurité de leur protocole sanitaire.

« Je fais tout pour que ce soit possible », déclarait ce matin la ministre de la Culture sur Franceinfo, tout en évoquant de nouvelles pistes de labellisation sanitaire des salles en fonction de « leurs conditions de ventilation, d’hygrométrie ou de température limitant la diffusion du virus ». Des propositions totalement réfutées lors de la réunion quelques heures plus tard par les représentants de salles de cinéma, qui ont rappelé à Roselyne Bachelot que le protocole sanitaire déjà appliqué est suffisamment strict, davantage que d’autres commerces pourtant rouverts, et garantit la sécurité des spectateurs. 

Les organisations présentes – le BLIC, le BLOC, l’ARP et l’AFCAE – ont de leur côté fermement et conjointement réaffirmé la nécessité et l’urgence absolues d’une réouverture des salles avant les vacances de février, dans la mesure où l’épidémie ne se dégrade pas davantage. Elles soulignent la nécessité de mesures d’aide supplémentaires pour toutes conditions restrictives et sanitaires ou couvre-feu qui accompagneraient cette reprise. Quant à la question du retour des séances scolaires, elle reste toujours en suspens, tandis que celle de nouvelles études et labels spécifiques aux salles de spectacle sont en réflexion.  

Après des réunions intermédiaires, le prochain rendez-vous avec les pouvoirs publics est fixé pour le mercredi  20 janvier.

Les News