Pas d’embellie pour la fréquentation des cinémas en septembre

©Laurent Ghesquiere

Après un été déjà compliqué, la rentrée n’a été guère favorable pour les entrées en salles, d’après les estimations du CNC.

7,38 millions de spectateurs ont été comptabilisés dans les cinémas français en septembre 2022. Inférieur de plus de 20 % par rapport à 2021 (9,3 millions de billets), le mois de rentrée affiche également son plus faible niveau depuis 1980 (première année des statistiques mensuelles), à l’exception de la période particulière de 2020 (5,6 millions d’entrées). Par rapport à la moyenne 2017-2019, le recul s’élève même à 33,6 %. Pour rappel, la meilleure fréquentation pour un mois de septembre avait été enregistrée en 2001 avec plus de 12,5 millions de spectateurs.

Septembre confirme malheureusement son statut de mois le moins porteur de l’année, aucune semaine cinématographique n’atteignant les 2 millions de spectateurs. De plus,  pour la première fois de l’année, aucun titre en salle sur la période n’a franchi le million d’entrées. À titre de comparaison, l’an passé, Dune et Shang-Chi et la légende des dix anneaux avaient tous deux largement dynamisé le box-office sur la période. Cette année, la tâche a échoué à un duo atypique : Kompromat de Jérôme Salle et la ressortie d’Avatar de James Cameron sont les deux titres à franchir les 500 000 entrées en septembre 2022. Rare rayon de soleil dans cette morosité, les films recommandés art et essai retrouvent de leur côté quelques couleurs, à l’instar des bonnes performances de Revoir Paris (400 000 tickets), Chronique d’une liaison passagère (230 000 billets), Les Enfants des autres (180 000 tickets), la continuation des Volets verts (165 000 entrées), ou encore Avec amour et acharnement, autour des 150 000 spectateurs. Au total, 54 films inédits sont sortis sur la période, soit 14 titres en moyenne par semaine. 

Après 9 mois, la fréquentation 2022 s’élève à 104,97 millions d’entrées, affichant un retard de 29,1 % par rapport à la moyenne 2017-2019. Difficile, devant ces chiffres, d’imaginer que le box-office 2022 puisse atteindre les 150 millions de spectateurs comme l’espère la plupart des professionnels. Depuis janvier, la part de marché des films français est estimée à 39,6 %, juste devant celle des américains (37,9 %). À noter que sur l’année glissante (octobre 2021 à septembre 2022), 153,42 millions de billets ont été vendus dans les cinémas. 

Les News