Mounia Meddour remporte le prix Alice Guy 2020 pour son film Papicha

Mounia Meddour ©Tanguy Colon

Cinq finalistes, sélectionnées par des internautes, étaient en lice pour la 3e édition de ce prix visant à mettre en valeur les réalisatrices.

Montré à Cannes à Un certain regard en mai, primé au Festival d’Angoulême en août (meilleure actrice et meilleur scénario) et sorti en salles par Jour2fête début octobre 2019 (263 000 entrées cumulées), le premier long métrage de Mounia Meddour est donc récompensé ce 20 février par le 3e prix Alice Guy. Doté par la SACD, il sera officiellement remis à la réalisatrice au printemps à Paris, lors d’une soirée ouverte au public. Papicha y sera projeté ainsi que des courts métrages d’Alice Guy.

Cette année, 78 films étaient présélectionnés et ce sont 2 985 internautes qui ont voté en ligne pour désigner les cinq finalistes : Atlantique de Mati Diop, Jean Vanier, le sacrement de la tendresse de Frédérique Bedos, Papicha de Mounia Meddour, Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma et Proxima d’Alice Winocour.

Le jury paritaire qui a élu Papicha était composé de Yann Arthus-Bertrand, photographe, réalisateur et président de la Fondation Good Planet ; Catherine Corsini, réalisatrice et lauréate du prix Alice Guy 2019 pour Un amour impossible ; Emmanuel Denizot, traducteur spécialiste du sous-titrage, Julie Gayet, actrice, réalisatrice, productrice et distributrice (Rouge International) ; Jordan Mintzer, écrivain et critique de cinéma et Marianne Slot, productrice (Slot Machine).

Inauguré en mars 2018, le prix Alice Guy, qui emprunte son nom à la grande pionnière, réalisatrice de plus de 800 films, a pour vocation de mettre en lumière le talent des femmes cinéastes. Il récompense un film à financement majoritairement français et sorti en salles lors de l’année écoulée.

Les News