Moins de cinq millions d’entrées réalisées en salles en juillet

©GrandPalaisCahors

Dans un contexte toujours très compliqué, les cinémas sont à la peine. D’après les estimations du CNC, 4,78 millions d’entrées ont été réalisées le mois dernier.

La fréquentation ne décolle pas dans les salles obscures françaises. Le CNC vient de publier ses estimations pour le mois de juillet, qui a vu moins de cinq millions de spectateurs franchir les portes des cinémas. Un résultat en chute libre de 73,8 % par rapport au mois de juillet 2019. Depuis la réouverture le 22 juin, six millions d’entrées ont été enregistrées, indique le Centre. « Une montée en charge progressive des séances a été observée sur les premières semaines et se maintient depuis à 75 % de la programmation habituelle. » Et ce, alors que plusieurs salles ont décidé de fermer leurs portes en août, à défaut d’un public suffisant.

Aucun film n’a franchi le million de tickets sur le mois écoulé et un seul a dépassé les 500 000 billets : la comédie Tout simplement noir. « Depuis le 1er juillet, entre cinq et dix films sortent chaque semaine, soit une offre particulièrement réduite notamment en films américains », note le CNC. L’annulation de la Fête du cinéma a également un impact significatif sur ces résultats.

À titre indicatif, puisqu’aucune entrée n’a été enregistrée en avril et en mai : depuis le début d’année, 44,06 millions de billets estimés ont été vendus contre 123,26 sur la même période en 2019, soit une baisse de 64,3 %. Sur l’année glissante (août 2019 à juillet 2020), 133,87 millions d’entrées ont été réalisées contre 206,87 millions sur les douze mois précédents (-35,3 %).

La part de marché des films français est estimée à 38,7 % sur les sept premiers mois de 2020 (35,4 % sur les sept premiers mois de 2019) et celle des titres américains à 51 % (52,1 % en 2019). Sur les douze derniers mois, la part des films français est estimée à 35,8 %, celle des américains à 54,1 % et celle des autres films à 10,1 %.