Memento, 20 ans en 10 films

© Montage Boxoffice Pro - Courtoisie de Memento

Alors que la société de production et de distribution fondée par Alexandre Mallet-Guy célèbre son 20e anniversaire cette année, rétrospective non exhaustive en dix de ses films les plus marquants.

Hic (de crimes en crimes) de György Pálfi (2003)

C’est avec cette comédie policière hongroise que Memento fait son entrée dans le paysage de la distribution cinématographique française. Passé par le Festival de San Sebastián, le film sort le 1er octobre 2003 et attisera la curiosité de quelque 30 000 curieux.

© Memento

Tetro de Francis Ford Coppola (2009)

Acquis suite à sa présentation à la Quinzaine des Réalisateurs, ce drame en noir et blanc porté par Vincent Gallo est lancé le 23 décembre 2009, en contre-programmation d’un certain Avatar. Pari gagnant puisque le film va devenir le premier vrai succès du distributeur, réunissant plus de 400 000 spectateurs dans les salles françaises.

© Memento

Une séparation d’Asghar Farhadi (2011)

Avec ce film, Memento installe durablement aux yeux du public français le cinéaste iranien découvert avec La Fête du feu (2007) et À propos d’Elly (2009). L’aventure d’Une séparation reste, encore aujourd’hui, l’une des plus belles réussites du distributeur, entamée par un Ours d’or à la Berlinale 2011, poursuivie par une sortie en juin qui permettra d’atteindre le million d’entrées et achevée avec l’Oscar et le César du meilleur film étranger en 2012. Elle marque aussi le début d’une collaboration fidèle, la société ayant, depuis, accompagné tous les autres titres d’Asghar Farhadi.

© Memento

Au bout du conte d’Agnès Jaoui (2013)

Produit par Memento, le quatrième film porté par le tandem Agnès Jaoui/Jean-Pierre Bacri fait le bonheur de son distributeur en rassemblant, dès sa sortie le 6 mars 2013, un large public. Avec environ un million de spectateurs cumulés, il s’agit là aussi d’un des plus gros succès de la structure d’Alexandre Mallet-Guy. 

© Memento

Ida de Paweł Pawlikowski (2014)

Fresque en noir et blanc dans la Pologne des années 60, le drame lancé au Festival de Toronto puis dans les salles françaises en février 2014 permet au cinéaste polonais de rencontrer son premier succès public avec plus de 520 000 entrées. Une performance qui sera notamment récompensée aux European Film Awards et par l’Oscar 2015 du meilleur film en langue étrangère.

© Sylwester Kazmierczak

Black Coal de Diao Yinan (2014)

Premier des deux films du cinéaste chinois accompagné par Memento (avec Le Lac aux oies sauvages en 2018), ce thriller séduit aussi la Berlinale où il remporte l’Ours d’or, le deuxième pour le distributeur (suivra un troisième avec Taxi Téhéran de Jafar Panahi). Dans la foulée d’une sortie début juin, le film chinois réalise une carrière honorable avec plus de 200 000 tickets écoulés. 

© Memento

Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan (2014)

Le cru 2014 est décidément très fructueux pour Memento, qui décroche la Palme d’or à Cannes grâce à sa deuxième collaboration avec le cinéaste turc (après le Grand Prix d’Il était une fois en Anatolie en 2011). Sortie début août, cette fresque hivernale embarque plus de 360 000 cinéphiles. L’association entre le distributeur et Ceylan continue puisque, après Le Poirier sauvage en 2018, sortira le 12 juillet prochain Les Herbes sèches, Prix d’interprétation féminine à Cannes 2023 pour Merve Dizdar, puis le 16 août Kasaba, premier film du réalisateur (1997), inédit en salles. 

© Nuri Bilge Ceylan

Marguerite de Xavier Giannoli (2015)

1,1 million de spectateurs pour ce qui reste actuellement le plus gros succès dans l’histoire de Memento. Cette dramédie en costumes, inspirée de l’histoire vraie de l’Américaine Florence Foster Jenkins, présentée à la Mostra de Venise, emballe également les professionnels avec quatre César, dont celui de meilleure actrice pour Catherine Frot. Le film termine d’ailleurs à la 14e place des plus gros succès français au box-office 2015. 

© Larry Horricks

120 battements par minute de Robin Campillo (2017)

Français ou étrangers, les films engagés jalonnent depuis l’origine le line-up de Memento. Ce drame centré sur les actions d’Act Up-Paris pour sensibiliser aux ravages du Sida va faire sensation au Festival de Cannes, décrochant le Grand Prix, et retourner le grand public avec plus de 860 000 spectateurs réunis. Récompensé par ailleurs de six César dont celui du meilleur film, c’est le cinquième plus gros succès du distributeur, qui accompagne actuellement dans les salles Robin Campillo et son Île rouge.

© Céline Nieszawer

La Conspiration du Caire de Tarik Saleh (2022)

Après la réussite du Caire confidentiel en 2017 (plus de 400 000 entrées), la structure d’Alexandre Mallet-Guy transforme l’essai avec la nouvelle réalisation du cinéaste suédo-égyptien, qu’elle coproduit. Auréolée du Prix du scénario à Cannes, cette nouvelle plongée dans les entrailles de la société égyptienne captive plus de 520 000 cinéphiles. La collaboration avec Tarik Saleh va se poursuivre puisque le premier clap de son prochain film devrait intervenir courant 2024.

© Atmo

Source chiffres : CBO.

© Montage Boxoffice Pro - Courtoisie de Memento