Leslie Thomas : « L’observatoire de l’accessibilité porte une dynamique de travail constructive entre les différents métiers »

©CNC

Hier, la FNCF annonçait, lors du Congrès de Deauville, l’établissement d’une charte de l’accessibilité. Un travail dans la continuité de celui de l’observatoire dédié du CNC, depuis juin, et que Leslie Thomas, secrétaire générale du Centre, évoquait très récemment dans les colonnes de Boxoffice Pro.

Pourquoi avoir lancé l’observatoire de l’accessibilité à la sortie de crise du Covid ?

L’observatoire aurait dû être mis en place en 2020. La crise pandémique terminée, nous avons fait le choix de reprendre cette initiative. La première réunion plénière s’est tenue en juin. Celle-ci s’inscrit dans la continuité des dernières mesures très fortes du CNC en janvier 2020, notamment celle de conditionner l’agrément de production à l’accessibilité sensorielle des œuvres. Dans cette optique, s’inscrit aussi l’appel à projets “Les uns et les autres”, lancé en novembre dernier, pour subventionner des initiatives favorisant l’emploi et l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans les métiers de l’image et pour mettre en relation les travailleurs et employeurs. L’un des lauréat “Retour d’image“ organise des sessions de formation des collaborateurs aveugles à l’écriture de versions audiodécrites des œuvres. Les missions de l’observatoire s’inscrivent donc en complémentarité. C’est passionnant.

À lire aussi | Retour d’image, de la programmation à la formation

Quelle est la raison d’être de cet observatoire, quelles actions concrètes devra-t-il mettre en place et à quelle échéance ?

L’idée était de réunir les institutions, les associations et les organisations professionnelles, d’analyser les politiques publiques qui sont déjà portées, de mesurer leur efficacité et d’identifier les nouveaux leviers d’actions. Nous avons fait le choix d’organiser des groupes de travail par thématiques avec lesquels nous pourrons agir concrètement et rapidement.

L’observatoire se réunira en plénière l’été prochain et, d’ici là, nous aimerions en être au stade des actions. Chaque groupe aura tenu ses sessions atelier et tirera les enseignements de ses travaux. La première action sera d’envoyer dès la fin du mois un sondage aux salles de cinéma, dont les résultats nous permettront de dresser un état des lieux, de recenser ce qui est déjà fait et d’identifier les besoins. Les exploitants sont souvent très impliqués sur ces questions et nous avons besoin de mieux connaître ce qui existe.

À lire aussi | Une charte pour l’emploi des travailleurs handicapés

Comment s’articulent les groupes de travail ?

Dans le premier groupe, nous allons réunir au CNC les fournisseurs et intégrateurs de logiciels, autour de la CST notamment, sur le matériel lié à l’accessibilité sensorielle. Après une phase de recensement des outils, il s’agira de les tester et d’en analyser les usages.

Le deuxième a pour but de réaliser une cartographie de l’accessibilité aux porteurs de handicaps sensoriels et moteurs dans les salles et d’avoir une information la plus claire possible, et ce, notamment grâce aux résultats du questionnaire. Il s’attellera à l’accès aux informations, à la programmation et aux séances via la question de l’accessibilité des différents sites internet, des applications mobiles, de la réservation en ligne ainsi que de l’aiguillage vers les séances adaptées. Les discussions avancent déjà avec des sites centralisateurs comme AlloCiné. 

Les personnes en situation de handicap doivent avoir accès aux mêmes outils d’information que tous les autres spectateurs. Il est aussi très important de prendre en considération que l’on ne s’adresse pas qu’aux personnes en situation de handicap, mais aussi à celles vieillissantes, malades ou affaiblies pour quelque raison que ce soit. C’est notre rôle d’avoir cette vigilance.

C’est réjouissant qu’il y ait une dynamique du travail constructive entre les différents métiers. Évidemment, on rêve d’atteindre des sommets tout de suite. Nous y arriverons petit à petit tous ensemble. 

Les News