Les professionnels du cinéma savourent le succès de la réouverture

© Comœdia de Lyon

Dans un communiqué commun, la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), la Fédération nationale des éditeurs de films (FNEF), les Distributeurs indépendants réunis européens (DIRE) et le Syndicat des distributeurs indépendants (SDI) se réjouissent que l’offre de films proposés en salles ait séduit le public.

Ce mercredi 19 mai a donc mis fin à plusieurs mois de fermeture des cinémas… et peut-être à certaines tensions que l’on sentait, notamment entre distributeurs autour du calendrier concerté. Une chose est sûre : l’expérience unique de la salle obscure avait manqué aux Français. Près de 300 000 spectateurs sont ainsi venus se lover dans les fauteuils des plus de 2 000 cinémas du territoire. « Cette réouverture est d’ores et déjà un véritable succès, avec un nombre d’entrées bien supérieur à celui constaté habituellement à cette période de l’année, et ce malgré la jauge restreinte à 35 % », ont souligné les organisations professionnelles, qui signent un communiqué commun affichant une belle unité. 

À lire aussi : Adieu les cons domine le box-office de reprise

Pour la FNCF, « la réouverture des cinémas après sept mois de fermeture est un véritable soulagement, pour les films, pour les salles et surtout pour les spectateurs à qui le cinéma a tant manqué. Dès aujourd’hui, nous pouvons tous enfin partager ensemble le plaisir d’une séance de cinéma, dans le respect des mesures sanitaires ! » 

Contrairement à la réouverture de juin 2020, les films, et notamment les nouveautés, étaient bien présents pour cette reprise. D’autant que l’offre devrait être encore fournie dans les prochains mois, les professionnels saluant le soutien de l’État et du CNC pour permettre aux tournages français de se poursuivre pendant la crise. « Pouvoir proposer une offre de films français et étrangers riche et diversifiée au public est une chance pour les distributeurs et les exploitants de salles de cinéma. Ils s’engagent ensemble pour que cette réouverture soit un succès pour le cinéma dans toute sa diversité, et pour toutes les salles, au plus grand bénéfice du public. »

Alors que beaucoup de professionnels ne se sont pas engagés sur la voie de la concertation autorisée par l’Autorité de la concurrence, les distributeurs et les exploitants réunis se réfèrent à la nouvelle recommandation publiée le 11 mai par la Médiatrice du cinéma et le président du CNC, estimant que « tous les outils sont réunis pour permettre aux spectateurs, qui attendaient avec impatience la réouverture des salles, de voir le plus d’œuvres nouvelles et variées dans les meilleures conditions ».