Les deux principaux circuits de cinémas indiens fusionnent

Inox et PVR Cinemas en Inde

En Inde, la pandémie donne naissance à un géant de l’exploitation

Entre les salles PVR (887) et celles Inox (675), c’est donc à un nouveau géant, doté de plus de 1 500 écrans dans 181 cinémas de 109 villes indiennes, que donnera naissance l’accord annoncé dimanche 27 mars 2022. 

Comme ailleurs, l’exploitation indienne n’a pas échappé à la tempête Covid et ses restrictions. Pour Siddharth Jain, directeur de Inox Leisure Ltd., qui se réfère à un « contexte de vents contraires » pour la reprise du secteur, « ce partenariat décisif permettra d’améliorer la productivité, d’accéder à de nouveaux marchés et d’optimiser les coûts ». Pour Ajay Bijli, président de PVR, estime de son côté que les synergies de revenus et de coûts promises par la fusion sont convaincantes : « il est essentiel de créer une échelle permettant des gains d’efficacité afin d’assurer la survie à long terme de l’entreprise et de lutter contre l’assaut des plateformes numériques OTT (over-the-top) ».  

Selon les termes de l’accord, les actionnaires d’Inox recevront trois actions de PVR pour dix actions d’Inox. Selon Karan Taurani, analyste chez la société de conseils en investissements Elara Capital Ltd, le nouveau géant de l’exploitation représenterait 42 % du box-office indien.

S’il reste soumis aux approbations réglementaires, ce projet de fusion est un des premiers – et grands – signes concrets de la concentration que la crise sanitaire et la montée en puissance des plateformes de streaming dessinent pour les salles de cinéma à travers le monde. 

Les News