Le Pacte date cinq films début 2023

"L'Envol" © Le Pacte

[Mis à jour le 13 juillet] La société de Jean Labadie peaufine son line-up, ajoutant quatre titres sur le premier trimestre de l’année prochaine.

Alors que se profile un automne bien rempli, Le Pacte débutera le nouvel exercice avec L’Envol, positionné au 11 janvier. Présenté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes, ce drame est la nouvelle réalisation de l’Italien Pietro Marcello, après l’adaptation de Martin Eden (2019). Produit par CG Cinéma et Arte France Cinéma, le film relate la rencontre inédite d’une jeune fille solitaire et d’une magicienne qui lui prédit son départ prochain du petit village où elle réside. Tout l’été, elle ne va jamais cesser de croire à cette étrange prophétie. Juliette Jouan, Raphaël Thiéru, Noémie Lvovsky, Yolande Moreau et Louis Garrel composent le casting.

Le 1er février, le distributeur accompagnera La Montagne de Thomas Salvador, réalisateur de Vincent n’a pas d’écailles (2014). Lauréat du Prix SACD lors de la dernière Quinzaine des réalisateurs, le cinéaste partage l’affiche avec Louise Bourgoin dans ce drame où il campe un ingénieur parisien installé en bivouac dans les Alpes qui va rencontrer une jeune femme et entrevoir d’étranges lueurs. Le film est produit par Christmas in July.

Mi-février, Le Pacte poursuit sa collaboration avec Laurent Tirard et, après Le Discours en juin 2021, sortira Juste ciel le 15 février 2023. Une comédie produite par Les Films sur mesure et portée par Valérie Bonneton, Sidse Babett Knudsen, Camille Chamoux, Ghilaine Londez et François Morel.

Le 1er mars sortira le nouveau long métrage de Jean-Paul Salomé, La Syndicaliste, adapté du livre éponyme de Caroline Michel-Aguirre. Après La Daronne, le cinéaste retrouve Isabelle Huppert, qui incarne la lanceuse d’alerte Maureen Kearny, retrouvée chez elle attachée et traumatisée suite à une agression dont elle n’a aucun souvenir. Mais l’arrivée de nouveaux éléments sème le doute chez les enquêteurs et Maureen passe de victime à suspecte. Yvan Attal, Marina Foïs, Grégory Gadebois, François-Xavier Demaison et Pierre Deladonchamps sont également au casting de cette production Le Bureau.

Enfin, le distributeur proposera Houria de Mounia Meddour le 15 mars. Après Papicha, la cinéaste signe une nouvelle collaboration avec l’actrice Lyna Khoudri, en jeune danseuse victime un soir, d’une agression qui lui coutera ses rêves de carrière de ballerine. Néanmoins, c’est par la danse qu’elle apprendre à aimer son nouveau corps et à se reconstruire. Le film sera présenté lors du Festival du film francophone d’Angoulême, qui a lieu du 23 au 28 août prochain.

Les News