Cannes 2022 : Deux prix remis à la Quinzaine des Réalisateurs

La remise du Label Europa Cinemas le 26 mai 2022. ©Europa Cinemas

Les récompenses ont été décernées ce jeudi par des partenaires de cette section parallèle non compétitive, dirigée une dernière fois par Paolo Moretti.

Le Label Europa Cinemas a été attribué à Un beau matin de Mia Hansen-Løve, avec Léa Seydoux, Pascal Greggory, Melvil Poupaud et Nicole Garcia. Produit par Les Films Pelléas, le drame est accompagné en France par Les Films du Losange pour une sortie le 5 octobre prochain. Créé en 2003, ce label encourage les salles du réseau Europa Cinemas, grâce à une incitation financière, à promouvoir et programmer sur la durée le film plébiscité. Cette année, le jury était composé de Sarah Beaufol (Cinéma La Comète à Châlons-en-Champagne, France), de Truls Foss (Vega Scene à Oslo, Norvège), d’Anita Pócsová (Cinema Lumière à Bratislava, Slovaquie) et de Igor Stankovic (Kombank dvorana à Belgrade, Serbie). « Un beau matin est un film magnifiquement réalisé avec des personnages très attachants et bien dessinés. Son observation de la vie humaine est astucieusement dessinée – la lutte d’une mère célibataire entre son enfant, son père malade et son amant. Nous avons tous apprécié, son style cinématographique subtil et son montage magnifique. Léa Seydoux est toujours aussi superbe. Le label Europa Cinemas permettra de maximiser la présence du film sur les écrans européens, à une époque où la concurrence pour les écrans n’a jamais été aussi forte », a réagi le jury.

Un beau matin ©Losange

De son côté, le prix SACD 2022 a été décerné au film La Montagne de et avec Thomas Salvador et Louise Bourgoin, dont le scénario est co-écrit avec Naila Guiguet. Produit par Christmas in July, le film est distribué dans l’Hexagone par Le Pacte. « En primant La Montagne de Thomas Salvador, nous primons l’audace prodigieuse et la simplicité radieuse d’un cinéma généreux. L’ambition spectaculaire et intime du film, par son écriture fine et son ambition formelle nous ont fait faire un voyage mémorable. Quel culot que de faire un film pour aller vérifier au cœur de la Montagne quelque chose relevant de l’inexprimable en soi. Ce prix est selon nous un grand prix de Cinéma, il consacre tout autant le scénariste, le réalisateur que l’interprète. Il consacre un auteur », a commenté Delphine Gleize, réalisatrice, scénariste et administratrice cinéma de la SACD. Partenaire de la Quinzaine des Réalisateurs grâce à son action culturelle financée par la copie privée, la Société des auteurs récompense chaque année un long métrage francophone parmi la sélection en lui remettant un prix d’un montant de 4 000 euros.

La Montagne ©Le Pacte

Les News