Le CNC vers le tout numérique

©Tanguy Colon

Le Centre national de la cinématographie confirme sa mutation vers la dématérialisation dont la mise en ligne des Registres du cinéma et de l’audiovisuel marquent la première étape. Près de 4 500 demandes ont déjà été enregistrées sur la plateforme RCA.

Après 78 ans de démarches sur format papier, le CNC a ouvert le 15 septembre dernier la plateforme en ligne rca.cnc.fr. Les RCA, créés en 1944, assurent la publicité des actes, conventions et jugements relatifs à la production, à la distribution, à la représentation et à l’exploitation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles. En somme, un état civil des œuvres audiovisuelles.

Depuis l’ouverture de la plateforme en ligne, 4 245 demandes d’enregistrement ont été réceptionnées, et 840 professionnels (producteurs, distributeurs, soficas, diffuseurs, établissements de crédit…) ont créé leur compte afin de gérer leurs démarches dématérialisées (demandes d’immatriculation, de changement de titre, de levée d’option, inscription, publication, renouvellement, radiation…).

« Un chantier innovant visant à apporter un outil supplémentaire au service de la transparence pour l’ensemble des ayants-droit », affirme le CNC dans un communiqué, précisant que la plateforme sera rendue publique à l’automne 2022. L’objectif final est la remontée de recettes en temps réel en s’appuyant sur les technologies de la blockchain. Un processus qui, à terme, pourrait permettre le développement du financement privé des œuvres, comme évoqué par Dominique Boutonnat le président de CNC. Une concertation avec les professionnels sera lancée d’ici l’été.

Les News