Le CNC se mobilise pour le développement durable

En haut de gauche à droite : Maxime Efoui Hess ; Dominique Boutonnat ; Marie Carrega En bas de gauche à droite : Clémence Lacharme, Aurélien Bigo ©CNC

Un groupe de quatre experts a été constitué afin de réfléchir sur les enjeux du développement durable dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et des industries techniques. 

« Notre ambition à travers ce laboratoire d’idées est de proposer une politique concrète et ambitieuse de transition énergétique et écologique de la filière », indique Dominique Boutonnat, président du CNC, qui a annoncé la mise en place de ce groupe à l’occasion du 22e Festival de la Fiction de La Rochelle.

Conscient que la crise sanitaire et ses conséquences sur le long terme sur les filières obligent à réfléchir sur les fondements du monde de demain, le CNC souhaite « aller plus loin et prolonger cette dynamique », avec la constitution de ce groupe « chargé de formuler des recommandations qui permettront au CNC d’accompagner les professionnels ».

Le groupe d’experts est composé de :

  • Marie Carrega, ingénieure environnement à l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique ; 
  • Clémence Lacharme, consultante chez Carbone 4, cabinet spécialisé dans la transition énergétique ;
  • Aurélien Bigo, ingénieur en géologie spécialiste de la transition énergétique dans les transports ;
  • Maxime Efoui Hess, ingénieur et chef de projet à The Shift Project.

À partir d’octobre et jusqu’en mars 2021, ils travailleront autour de quatre thématiques « au cœur des enjeux environnementaux de nos filières », à savoir les moyens techniques, la mobilité, la gestion des déchets et la sobriété numérique. « Au terme de ces six mois, le groupe d’experts présentera ses recommandations au CNC ; elles seront discutées avec les professionnels avant une présentation au Festival de Cannes 2021. »

Les News