Kinepolis finalise la reprise du circuit MJR aux États-Unis

MJR Troy Grand ©Kinepolis Group

Après l’annonce début septembre de son projet de reprise et suite aux validations réglementaires américaines, le groupe belge a finalisé le rachat de MJR Digital Cinemas. 

Le circuit américain, dont le siège se situe à Bloomfield Hills (Michigan), compte dix multiplexes et mégaplexes pour un total de 164 écrans et plus de 20 000 sièges. Tous les établissements concernés, d’une capacité variant entre 10 et 20 salles, sont situés dans l’état du Michigan. En  2018, MJR Digital Cinemas a attiré 6,2 millions de spectateurs pour 81,2 millions de dollars de chiffre d’affaires. Son acquisition a été effectuée pour une valeur d’environ 137,2 millions d’euros. 

« Je suis particulièrement fier d’avoir l’occasion d’étendre notre investissement au Canada vers les États-Unis », a déclaré Eddy Duquenne, CEO de Kinepolis Group. « L’acquisition réussie du groupe canadien Landmark Cinemas a démontré que nous pouvons implémenter notre stratégie d’entreprise avec succès sur un autre continent et dans un autre fuseau horaire. […] Ce qui m’enthousiasme le plus, c’est de voir à quel point l’équipe MJR actuelle est disposée à mettre en œuvre notre vision de la gestion et nos concepts clients dans ses complexes. »

Dans le détail, parmi les complexes acquis, sept appartiennent au groupe (114 écrans),  dont trois disposent d’un bail emphytéotique et trois autres sont en location (50 écrans). MJR Digital Cinemas compte trois mégaplexes de 20 salles chacun, cinq complexes de 16 salles, un de 14 salles et un de 10 salles. Toutes les salles sont équipées du son surround digital 5.1 et deux complexes disposent d’un auditorium « EPIC experience », où la projection 4K est associée au son Dolby Atmos. Tous les complexes sont par ailleurs équipés du concept de sièges recliner.

Kinepolis continuera à exploiter MJR sous la marque existante. Le circuit, qui emploie 815 personnes, sera toujours piloté par la direction actuelle, aidée par l’équipe européenne de Kinepolis ainsi que par l’équipe canadienne de Landmark.

Les News