John Fithian quitte la Nato

John Fithian

Le président et CEO de la fédération des exploitants nord-américains prendra sa retraite le 1er mai 2023. Le conseil d’administration est en quête d’un successeur.

C’est une page qui se tourne pour la National Association of Theatre Owners. Après trente ans au service de l’association, d’abord comme conseiller externe en 1992, puis comme président à partir du tournant de l’année 2000, John Fithian cèdera sa place au printemps. 
Une carrière de trois décennies « impossible à résumer en quelques phrases », a déclaré l’emblématique patron de l’organisation, qui, pour rappel, rassemble plus de 35 000 écrans aux États-Unis et plus de 32 000 dans 101 autres pays.

Les premiers travaux de John Fithian à la Nato, en lien avec la Motion Picture Association (MPA), ont porté sur la protection du système de classification volontaire des films, notamment pour empêcher une législation du Congrès visant à réglementer les « médias violents », qui aurait pénalisé les exploitants. Depuis, l’association a accompagné la transition numérique des salles et a réalisé des avancées concrètes contre le piratage, notamment en demandant l’adoption de sanctions pénales. 
Pendant la pandémie, le fonds de réserve constitué par la Nato s’est avéré indispensable pour soutenir financièrement le secteur et l’accompagner dans ses mutations. Aujourd’hui, la Nato travaille notamment à la protection de la fenêtre salle, négociant avec les studios comme avec les plateformes pour conserver une période d’exclusivité. 

De façon générale, sous le mandat de John Fithian, l’organisation n’a eu de cesse d’agir comme groupe de pression sur le gouvernement fédéral pour défendre les intérêts des exploitants, mais a aussi contribué, au cours des vingt dernières années, à accompagner le secteur au niveau international. C’est aussi pendant la présidence de John Fithian que le CinemaCon a été lancé en 2010, pour devenir la plus grande convention d’exploitants du monde.

« Mon objectif le plus important a toujours été de laisser cette organisation et ce secteur plus forts et plus efficaces que je ne les ai trouvés – et, plus important encore, de faire en sorte qu’ils restent forts et efficaces après mon départ », a commenté hier le président en annonçant son départ. « L’équipe expérimentée que je laisse derrière moi et la culture de service que nous avons construite ensemble constituent un héritage dont nous pouvons être fiers. »

De son côté, le directeur de la Nato Rolando Rodriguez décrit « l’impact  profond et durable » de John Fithian sur l’industrie du cinéma. « Que ce soit à Hollywood, à Washington ou à l’étranger, la portée et l’efficacité de l’association en tant que défenseur de l’industrie cinématographique se sont accrues et affinées sous la direction de John. Nous avons de grands travaux à remplir, et nous offrons à John nos plus profonds remerciements pour toutes ses années de service ».

Les News