Emmanuel Macron esquisse un plan pour la culture

Interpellé par de nombreuses personnalités du secteur culturel, « grands oubliés » du gouvernement, le président de la République a communiqué hier les premières mesures de son plan. Mais la réouverture des cinémas reste en suspens.

On en attendait beaucoup ; tout n’a pas été tranché. Depuis plusieurs semaines, et notamment après la tribune du 30 avril publiée dans Le Monde signée par de nombreux artistes qui réclamaient un plan précis pour le secteur culturel, Emmanuel Macron a reçu hier matin certains d’entre eux, en présence des ministres de la Culture, de l’Économie et du Travail, avant de dévoiler les premières orientations de son plan.

Pour les intermittents, il prévoit que leurs droits soient prolongés au-delà des six mois où leur activité aura été « impossible ou très dégradée, c’est-à-dire jusqu’à fin août 2021 ». Une mesure qui acte ainsi l’année blanche que beaucoup réclamaient, mais dont les détails restent à préciser.
Un fonds d’indemnisation temporaire va aussi être mis en place pour compenser les pertes des tournages de séries ou de cinéma annulés ou reportés à cause du confinement. Le président a aussi indiqué un « grand programme de commandes publiques » pour relancer l’industrie. Plus largement, au niveau européen, le chef de l’État souhaite que la directive SMA soit transposée avant la fin de l’année. Elle permettrait d’assujettir les plateformes aux obligations de financement d’œuvres françaises et européennes dès début 2021.


Si ces annonces ont pu rassurer certains acteurs, la réouverture des salles de spectacles, notamment des cinémas, reste toujours en suspens. « Il faut que les lieux de création revivent », a insisté Emmanuel Macron, mais « il faut inventer d’autres formes de culture, un autre rapport avec le public ». À ce sujet, il a évoqué « un public réduit », ou en « captation », ajoutant que l’on pouvait « faire de la limitation des jauges, une capacité à inventer de nouveaux rapports ». Ce qui n’est pas spécialement rassurant pour tous les lieux accueillant des spectateurs, qui savent déjà que leurs capacités seront limitées par les mesures de distanciation sociale. Mesures qui ne sont pas plus applicables pour des comédiens, sur scène ou sur un tournage, même si selon le président, les théâtres doivent pouvoir « commencer » à fonctionner et à répéter.

Les News