Les dates et conditions de réouverture des cinémas en Europe

L'historique Cine Ideal de Madrid, quelques jours avant de début du confinement en Espagne. ©A.Algan
[Mis à jour le 15/07/20 – article initial daté du 11/05/20]

Alors que les réouvertures de parcs cinématographiques européens se poursuivent, les réglementations sanitaires s’allègent… ou se durcissent, avec une multiplication des collectes d’informations sur le public à des fins de traçage épidémique et de l’imposition du port du masque pendant les séances.

En rouge, les informations mises à jour. Pays désormais classés par ordre alphabétique.

Allemagne

Les salles de quatorze Länder allemands sur seize ont progressivement ouvert entre mi mai et fin juin. Alors que cette reprise d’activité – échelonnée sur 13 dates distinctes dans environ 90 % du parc cinématographique national – préoccupe les professionnels du secteur, la Rhénanie du Nord-Westphalie a imposé un nouveau confinement, du 23 au 30 juin, dans les communes de Gütersloh et de Warendorf dont les quelques salles ont dû rebaisser le rideau. À noter que les cinémas ont l’obligation de recueillir les données (nom, e-mail, adresse, numéro de téléphone, etc.) de leurs spectateurs à des fins de traçage par les autorités locales en cas d’épidémie. La durée de conservation des informations (entre 4 et 6 semaines) varie d’un Länder à l’autre.

Autriche

Un temps envisagé à la fin du mois d’août avant d’être avancé au 1er juillet, le jeu vert a finalement été obtenu dès le le 27 mai. Mais la réouverture effective des salles autrichiennes aura finalement eu lieu à partir de mi-juin, certains circuits l’ayant même reporté à début juillet. Les jauges des salles sont limitées à 250 personnes, puis 500 personnes à partir du 1er août, avec des mesures de distanciation sociale (de un mètre) et port obligatoire du masque.

Belgique

Dans les cinémas belges, réouverts depuis le 1er juillet avec une limitation de jauge à 200 spectateurs par salle et une distanciation physique de 1,5 mètre, le port du masque est imposé durant les séances depuis le 11 juillet, sauf le temps de la consommation de confiserie et boissons. Une mesure qui, selon la Fédération des cinémas de Belgique, a provoqué « une chute du nombre de visiteurs de plus de 25 % » sur son premier week-end d’application « par rapport au week-end précédent, et de 80% par rapport au même week-end en 2019 ». Dans son communiqué du 14 juillet, la FBC estime que « l’exploitation rentable d’un cinéma était déjà extrêmement difficile avec les restrictions imposées en premier lieu, mais elle devient tout simplement impossible avec cette mesure supplémentaire » et exhorte le Conseil national de sécurité à la reconsidérer pour « éviter que davantage d’exploitants ne referment bientôt leurs portes ».

Bosnie-Herzégovine

Les pouvoirs publics ont annoncé le 14 mai la réouverture des cinémas et des institutions culturelles le 18 mai. Les salles étaient fermées depuis le 15 mars dernier et le secteur, qui n’avait reçu aucune aide de l’État, peut désormais bénéficier d’une garantie de prêt de 2 500 à 250 000 euros dans les banques privées ainsi que d’un moratoire de remboursement de trois mois auprès de la Banque d’investissement et de développement.

Bulgarie

Malgré l’autorisation administrative de réouverture obtenue à partir du 11 mai, la plupart des cinémas bulgares n’ont repris leurs activités qu’à partir de la mi-juin, date à laquelle l’interdiction de la vente confiserie a été levée, mais avec une limitation de jauge montée de 30 à 50 %. Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Chypre

Initialement envisagée pour mi-juillet, la réouverture des cinémas chypriotes a été renvoyée à début août.

Croatie

L’ensemble des cinémas du pays peuvent aussi rouvrir depuis le 18 mai, sauf ceux implantés dans les centre commerciaux et qui doivent attendre le 15 juin.

Danemark

Dans le royaume danois, la réouverture des salles, initialement fixée au 8 juin, a été avancée au 21 mai. Les régulations sanitaires autorisent jusqu’à 500 spectateurs par salle, mais un placement de groupes de 10 personnes maximum. Hormis pour les personnes issues du même foyer, le placement doit prévoir un fauteuil vide entre chaque spectateur ou une distanciation de 1 mètre minimum. L’espace minimum de 2 m² par spectateur monte à 4 m² dans le hall d’accueil. Par ailleurs, Danske Biografer, la fédération des exploitants danois, encourage tous les spectateurs à télécharger l’application “smitte-app” du ministère de la Santé pour aider au traçage de l’épidémie.

Espagne

Si les salles du reste du pays ont rouvert le 25 mai (voire dès le 18 mai dans les îles Canaries), au tiers de leur capacité (et à 50 % deux semaines après si la situation sanitaire le permet), les cinémas de Madrid et de Barcelone doivent attendre le 8 juin. La FECE, qui représente 80 % des cinémas espagnols, a élaboré un protocole de dix mesures dont l’encouragement de l’usage des paiements sans contact, de billets électroniques et la suppression de contrôles physiques de billets. Les familles vivant sous le même toit sont autorisées, sous réserve des régulations régionales, à être installées ensemble dans les salles.

Estonie

Alors que les grands rassemblements publics ne devaient être autorisés qu’à partir du 1er juillet, les cinémas estoniens ont eu le feu vert de réouverture depuis le 1er juin, la plupart des circuits ayant choisi de ne reprendre leur activité que mi juin ou début juillet. Les jauges restent limitées à 500 spectateurs ou à 50 % des capacités, avec une distanciation physique minimale de 2 mètres et maximum deux spectateurs ensemble.

Finlande

Les cinémas finlandais sont rouverts depuis le 1er juin, avec des capacités limitées à 50 % et 500 spectateurs maximum par salle. Les principaux circuits ont attendu n’ont repris leurs activités qu’entre la dernière semaine de juin et mi juillet, avec une collecte d’informations sur les spectateurs est basée sur le volontariat.

Grèce

Les cinémas grecs peuvent accueillir à nouveau les spectateurs depuis 1er juillet avec, parmi les normes à respecter, une jauge de salle limités à 65 %. La chaîne Village Cinemas a rouvert tous ses complexes à cette date, tandis qu’Odeon n’en remettait que quatre en activité. À noter que depuis le 1er juin, l’exploitation grecque est principalement assurée, comme chaque été, par les cinémas en plein air, très présents à travers le pays.

Hongrie

Avec la fin de l’état d’urgence sanitaire le 18 juin, les cinémas hongrois peuvent reprendre leurs activités. Devant le flou des mesures sanitaires, les exploitants ont adressé une proposition de protocole au gouvernement, suggérant une limitation de jauge à 75 %. La plupart des cinémas ne devraient pas rouvrir avant début juillet.

Irlande

Initialement fixée au 10 août, la réouverture des salles irlandaises est finalement avancée au 29 juin, avec des règles de distanciation sociale de 2 mètres minimum. La limitation à 50 spectateurs par salle devrait être élargie à 100 à partir du 20 juillet.

Italie

La réouverture des cinémas italiens est effective depuis le 15 juin, avec des variations de dates en fonction de la situation épidémiologique de chaque région. Les mesures sanitaires comprennent une limitation de jauge à 200 spectateurs, mais plus d’obligation de porter un masque durant la projection ni d’interdiction de la vente confiserie (soumise aux mêmes règles sanitaires que le secteur de la restauration) ni celle d’installer les groupes de spectateurs (y compris les familles) ensemble comme avaient pu le craindre les exploitants. Les données des spectateurs – numéro ou téléphone de chaque groupe de spectateurs en caisse physique et e-mail et numéro de siège pour les billets en ligne – doivent être conservées durant 14 jours.

Lettonie 

Bien que autorisés à reprendre leur activité depuis le 12 mai, beaucoup d’exploitants lettons ont reporté la réouverture de leurs établissements à mi juin-début juillet. En effet, la limitation des rassemblement (et donc des jauges de salles) à 25 personnes est passée à 100 depuis le 9 juin et montera à 250 à partir du 1er août. Le couvre-feu imposé de minuit à 6h30 ne commence, pour les cinémas plein air, qu’à 2h du matin. En plus de la distanciation physique de deux mètres, les mesures sanitaires interdisent le rassemblement de plus de deux personnes à l’extérieur des salles.

Lituanie  

Les cinémas lituaniens ont attendu la quatrième et dernière phase de déconfinement du pays, soit le 31 mai. La plupart des cinémas n’y ont effectivement repris leurs activités qu’entre fin juin et mi juillet, avec une limitation à 30 spectateurs par salle et deux mètres de distanciation physique.

Luxembourg

Malgré l’autorisation administrative de réouverture à partir du 29 mai qui leur a été accordé par le gouvernement, les exploitants luxembourgeois ont décidé, d’un commun accord, de reporter la reprise des séances au 17 juin. Les jauges sont limitées à 20 spectateurs par séance, avec placement numéroté et le port du masque à l’extérieur de la salle obligatoires.

Montenegro

Autorisées à rouvrir depuis le 1er juin, les cinémas du Montenegro ont décidé d’attendre le 1er juillet.  À noter que la distanciation physique requise dans les établissements est de 2 mètres et le port du masque obligatoire dans l’ensemble des espaces fermés.

Norvège

Les cinémas norvégiens ont pu rouvrir leurs portes dès le 7 mai, avec une limitation de 50 spectateurs par salle qui sera portée à 200 à partir du 15 juin.

Pays-Bas

La réouverture des salles est possible à compter du 1er juin, avec une limitation de 30 personnes maximum par salle. À compter du 1er juillet, cette limitation passera à 100 personnes. Parmi les recommandations sanitaires générales, les spectateurs sont encouragés à acheter leurs places en ligne et à utiliser les transports en commun pour venir au cinéma. Seules deux personnes issues du même foyer sont autorisées dans les salles.

Pologne

La reprise des séances a au lieu depuis le 6 juin dans les salles polonaises, limitées à 50 % de leur capacité. L’obligation du port du masque et son éventuelle limitation à l’équipe des cinémas reste encore à déterminer.

Portugal

Les salles portugaises sont réouvertes depuis le 1er juin, avec un siège libre entre chaque spectateur non issu du même foyer et port du masque obligatoire. En amont de la communication des mesures sanitaires sanitaires exigées, les grands circuits avaient fait savoir qu’ils préféraient attendre début juillet pour rouvrir leurs portes.

République tchèque

Finalement accéléré de deux semaines, le processus de déconfinement a autorisé la réouverture des cinémas dès le 11 mai. Les mesures sanitaires (limitation de jauge à 100 spectateurs par salle, port du masque, interdiction de la vente confiserie) ont été levées mi juin. Enfin, la TVA sur les tickets de cinéma a été abaissée de 15 à 10 %.

Royaume-Uni

Le feu vert du gouvernement est arrivé pour le 4 juillet en Angleterre, avec des conditions sanitaires assouplies. L’obligation de distanciation physique passe ainsi de 2 à 1 mètre. Les salles écossaises ont pour leur part rouvert le 15 juillet, tandis que le Pays de Galles attend le 27 juillet et l’Irlande du Nord attend toujours une date. Le 14 juillet, le gouvernement a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les commerces d’Angleterre à partir du 24 juillet. La mesure était déjà valable en Écosse depuis début juillet.

Roumanie

Toujours pas de reprise des séances en vue dans le pays qui, le 17 juin, a reconduit l’état d’urgence sanitaire de un mois. Les cinémas espèrent toutefois un feu vert pour début juillet.

Russie

Le gouvernement russe a annoncé le 2 juin une possible réouverture des salles à partir de mi-juillet, la décision, comme celle de la fermeture, étant confiée aux autorités régionales. Ainsi les cinémas des régions de Sakhalin et Leningrad peuvent d’ores et déjà reprendre leurs activités. Les recommandations sanitaires élaborées en collaboration avec la fédération des cinémas russes est consultable en anglais.

Serbie

Autorisés à rouvrir depuis le 1er juillet, la plupart des cinémas serbes restent fermés, les circuits principaux ayant pris le mois d’août comme ligne de mire. Mais le nouvel état d’urgence mis en place à Belgrade le 3 juillet pourrait retarder le processus.

Slovaquie

Malgré l’autorisation administrative d’ouverture délivrée depuis le 20 mai, les cinémas slovaques peinent à relancer leur activité face à la rigueur des mesures sanitaires imposées. Seul l’un des principaux circuits du pays avait rouvert ses portes le 28 mai, mais la majorité des cinémas est ouverte depuis mi juin, date à laquelle la limitation de jauge est passé de 100 à 500 spectateurs par salle… avec toutefois 2 mètres minimum de distanciation physique. La vente de boissons et confiseries reste interdite.

Slovénie

Bien qu’autorisées à rouvrir depuis le 18 mai, la plupart des cinémas slovènes n’ont repris leurs activités que depuis le 1er juin. Face à l’impossibilité de mettre en place la distanciation physique exigée de 1,5 mètre minimum, le port du masque a été rendu obligatoire y compris dans les salles.

Suisse

Les cinémas suisses ont repris leurs séances depuis le 6 juin et peuvent accueillir jusqu’à 300 spectateurs par salle, avec l’obligation de laisser un fauteuil de libre entre chaque groupe de personnes non issues du même foyer. Parmi les autres mesures spéciales figure l’obligation pour les cinémas de répertorier les noms et numéros de téléphone de leurs spectateurs, à partager avec les autorités locale en cas d’infection avérée dans les jours suivant leur visite. Pour simplifier le processus de collecte de données –  qui doivent être conservées 14 jours –, les circuits encouragent l’usage de la billetterie en ligne. 

Turquie

Autorisée à partir du 3 juillet, la reprise d’activités de la plupart des circuits turcs n’aura lieu qu’après mi juillet. À noter que près de 70 % des cinémas du pays sont implantés dans des centres commerciaux.

Ukraine

Malgré l’autorisation administrative qui leur a été accordée à partir du 10 juin, les cinémas ukrainiens ont demandé un report de la réouverture au 2 juillet afin d’assurer les meilleurs conditions possibles d’exploitation. Les mesures sanitaires incluent une limitation de jauge à 50 %, un siège de libre entre les spectateurs (avec possibilité de s’installer par deux maximum) et port du masque obligatoire durant toute la séance. À noter que les cinémas de la capitale Kiev doivent fermer à 22h.


Pour rappel, les cinémas sont restés ouverts durant tout le printemps 2020 dans deux territoires de l’UNIC (soit 2 % des plus de 42 000 écrans européens) : en Biélorussie, avec mesures de distanciation sociale, et en Suède, où suite à l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes le 29 mars, la majorité des circuits a fermé ses portes, seuls certains cinémas indépendants ayant maintenu leurs séances.

Sources : UNIC, presse locale étrangère et communiqués officiels

Les News