De la bourse à Hollywood : déjà deux projets de films sur l’affaire GameStop

Alors que se joue une drôle de bataille à Wall Street, entre fonds d’investissements et petits traders qui ont fait grimper l’action de GameStop puis celle du circuit AMC, l’affaire inspire déjà des projets de livre et de films.

On les appelle les trolls d’internet : via les réseaux sociaux, ils se sont unis face aux fonds spéculatifs qui avaient parié sur la chute de l’action GameStop, une chaîne américaine de jeux vidéo, maison mère de Micromania en France. Les jeunes traders ont acheté des actions et stock options en masse, faisant grimper l’action de GameStop de 135 % en une journée, puis se sont intéressés à d’autres titres en baisse. Ils ont notamment entrepris de sauver le circuit AMC, leader de l’exploitation mondiale, qui, au bord de la faillite, a vu ses cours s’envoler de 300 % dans des délais aussi courts, comme l’expliquait notre spécialiste chiffres Roméo Duchêne dans l’Émission Boxoffice Pro du 28 janvier dernier :

L’affaire est hallucinante… et Hollywood est aussi rapide que les phénomènes boursiers. D’après Deadline, MGM aurait en effet acquis les droits du projet de livre The Antisocial Network, que s’apprête à écrire Ben Mezrich, l’auteur du best-seller qui a inspiré The Social Network de David Fincher. Et c’est le producteur Michael De Luca qui serait sur le coup, lui qui a déjà produit… The Social Network.

Dans la foulée, le même Deadline annonce que Netflix serait de son côté en pourparlers pour confier le sujet au scénariste de Démineurs et Zero Dark Thirty, Mark Boal. Le film serait interprété par Noah Centineo, vu notamment dans d’autres productions Netflix, (À  tous les garçons que j’ai aimés, The Perfect Date…). La plateforme n’a pas confirmé ce projet, mais ce qu’on appelle désormais « l’affaire GameStop » semble affoler Hollywood aussi vite que Wall Street.