Congrès 2020 : Le SCARE toujours en action

Le CA du SCARE sur les planches à Deauville

Faute de Cannes, c’est à Deauville que le Syndicat des cinémas d’art, de répertoire et d’essai s’est réuni en AG le 22 septembre.

Une dizaine d’établissements (et 20 écrans) ont rejoint le syndicat cette année, qui compte aujourd’hui 343 adhérents, 406 cinémas et 706 écrans. Huit associations régionales sont membres partenaires. Il est à noter que le CA a demandé cette année aux circuits de retirer les cinémas rachetés aux indépendants du syndicat : « il s’agit d’un effort financier mais qui clarifie nos combats », estime le SCARE dont la mission est d’abord la défense des salles art et essai indépendantes. 

Dans son rapport d’activité 2019, le SCARE a rappelé ses actions et positions, notamment au sujet du classement art et essai. Cette année encore, le syndicat a alerté le CNC sur les écrêtements consécutifs et la part de l’automatique dans le calcul des subventions, et le besoin d’ajuster la réforme, notamment sur l’aide à la programmation difficile. Face à la baisse du budget du CNC, le SCARE souhaite que les aides sélectives soient épargnées.

Concernant la réforme de la loi audiovisuelle, le SCARE a été auditionné par les députées Aurore Bergé et Sophie Mette, rapporteures de la loi, en décembre 2019. Il a été notamment rappelé la nécessité d’une riposte graduée pour contrer le piratage et d’une contribution des plateformes à la création cinématographique. Si les avis divergent au sujet de l’ouverture de la publicité à la télévision et la levée des jours interdits, le SCARE souhaite, avec le CNC, la FNCF, l’AFCAE et le GNCR, faire porter par des élus le texte sur l’évolution de l’aménagement cinématographique.

Le SCARE poursuit ses actions de formations, notamment le tour de France digital, et annonce une formation de maintenance technique du matériel de projection, en partenariat avec la CST. La première session aura lieu jeudi 12 novembre dans les nouveaux locaux de la CST à Paris. 

Lors de cette AG, Eric Marti de Comscore a présenté les derniers indices du baromètre art et essai établi pour le SCARE, qui permet de mesurer l’activité des salles classées par rapport à l’ensemble de la fréquentation nationale. Il se confirme que pour la période de reprise de 2020, par rapport à la moyenne des cinq années précédentes, la part de marché des cinémas art et essai a augmenté, particulièrement en mars et depuis le 22 juin.
À consulter ici. 

Les échanges entre adhérents ont porté principalement sur les pratiques et exigences de programmation et les plans de sortie des films art et essai dans la période post-COVID, sur l’encadrement et les autorisations du plein air, particulièrement problématique cet été avec de nombreuses délocalisations de billetterie, et la concurrence des circuits sur l’achat de publicité (FA…), notamment auprès du DIRE.

Enfin, le SCARE a renouvelé partiellement son conseil d’administration. Eva Brucato (Le Royal, Toulon) et Elise Mignot (Le Café des Images, Hérouville-Saint-Clair) ont été élues, et Stéphane Libs (Le Star, Strasbourg), Olivia Reggiani (Cinéparadis, Chartres – Ermitage, Fontainebleau) et Boris Thomas (Ciné Saint-Leu, Amiens) réélus. L’élection des membres du bureau aura lieu lors du CA du 30 septembre en visioconférence.

Le conseil d’administration paritaire se compose désormais de :

  • Christine Beauchemin-Flot – Le Sélect, Antony
  • Martin Bidou – Le Nouvel Odéon, Le Louxor, Paris
  • Jérémy Breta – American Cosmograph, Toulouse
  • Eva Brucato – Le Royal, Toulon
  • Paul-Marie Claret – Le Méliès et Le Méliès St-François, Saint-Étienne
  • Sylvain Clochard – Le Concorde, Nantes
  • Maila Doukouré – Cinéma du Panthéon, Paris
  • Frédérique Duperret – Le Comœdia, Lyon
  • Stéphane Libs – Le Star, Strasbourg
  • Elise Mignot – Le Café des Images, Hérouville-Saint-Clair
  • Olivia Reggiani – Cinéparadis Chartres, Ermitage Fontainebleau
  • Pascal Robin – Les 400 Coups, Châtellerault
  • Boris Thomas – Ciné Saint-Leu, Amiens
  • Caroline Tronquoy – Cinéma François Truffaut, Chilly-Mazarin
  • Michel Humbert, président d’honneur