CNC : La baisse des aides sélectives contestée par les professionnels

Dominique Boutonnat au Congrès 2019 ©jeanluc mege photography

Le CNC avait entériné une baisse uniforme de 5,29 % de l’ensemble des aides au cinéma.

Cette décision du conseil d’administration du CNC est loin de faire l’unanimité. Dans un communiqué paru ce jeudi 19 décembre, l’ACID, l’AFCAE, le GNCR, le SCARE, le SDI, le SPI et la SRF déplorent un choix qui « fragilise la filière indépendante et des politiques qui ont fait leur preuve jusqu’ici. Nous regrettons également que certains choix volontaristes récents en faveur d’une politique culturelle sélective soient ainsi entamés ». Une décision « exceptionnelle dans l’histoire du CNC » pour ces organisations professionnelles qui considèrent les aides sélectives comme « un véritable levier politique et culturel pour le CNC, mais aussi un outil précieux de correction des effets du marché ».

Après une série de concertations et faute de consensus, le Centre avait opté le 6 décembre pour une baisse de 5,29 % de l’ensembles des aides sélectives et automatiques sur les montants à collecter. Ce, dans le but de réaliser une économie de 15 millions d’euros pour équilibrer son budget pour 2020. Dominique Boutonnat avait également indiqué que des points réguliers seraient effectués en cours d’année afin d’effectuer des réajustements si nécessaires. Par ailleurs, le CNC avait annoncé qu’il lancerait une revue de l’ensemble des aides au cinéma, dont les modalités ne sont pas encore connues ; un « espoir » pour les organisations de « maintenir et développer une politique culturelle ambitieuse en faveur du cinéma en France ».

Les News