Cineworld risque le dévissage de ses actions

Cineworld Leicester Square
Cineworld Leicester Square de Londres ©Cineworld

Face à la faiblesse de fréquentation de ses cinémas, le deuxième circuit d’exploitation mondial annonce d’importantes mesures pour assainir son bilan… mais plombe le cours de ses actions.

Dans une communication à ses investisseurs datée de ce 17 août, Cineworld déplore des niveaux de fréquentation faibles – imputés à une offre de films limitée et qui devrait durer jusqu’à novembre prochain – et annonce des mesures de résilience « proactives ».

L’augmentation de capital fait partie des initiatives opérationnelles et financières destinées à obtenir des liquidités supplémentaires et restructurer la dette… mais entraînera immanquablement une dilution conséquente des participations existantes. À la bourse de Londres, les actions du circuit avaient, de fait, déjà chuté de près de 50 % en début d’après-midi.

Cineworld a accueilli 95,3 millions de spectateurs dans ses cinémas en 2021, contre 308 millions en 2019 (soit l’année suivant son acquisition de Regal Cinemas, le deuxième plus gros circuit américain). Outre sa dette qui a bondi depuis la crise du Covid, le groupe doit aussi composer avec la menace de devoir reverser 1,24 milliard de dollars canadiens à Cineplex suite à son abandon du processus d’acquisition de ce dernier en juin 2020.

Une situation bien moins enviable que celle de AMC qui, il y a moins de deux semaines, se réjouissait de ses résultats du deuxième trimestre 2022

Pour rappel, Cineworld représente 571 cinémas et 9 189 salles à travers 10 pays : Royaume-Uni, Irlande, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Israël et États-Unis.

Les News