Cineworld affiche des résultats provisoires et prudents

© byronv2

Sur le premier semestre de l’année, le circuit international en difficulté financière enregistre une fréquentation en dessous de ses prévisions pour 2022.

Face à un « resserrement général » de sa position globale de liquidités, le groupe s’est, pour rappel, récemment mis sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine des faillites. La procédure lui a permis d’accéder immédiatement à 785 millions de dollars sur environ 1,94 milliard de dollars de facilités de financement débiteur-exploitant. « Le reste de la facilité devrait être disponible dès l’approbation définitive du tribunal », précise Cineworld en soulignant qu’il compte garder ses enseignes – « y compris Regal [États-Unis], Cinema City [Europe centrale et de l’est], Picturehouse [Grande-Bretagne] et Yes Planet [Israël] » – et continuer à les exploiter « comme d’habitude » durant le processus de restructuration.

À lire aussi | Cineplex propose une fusion à Cineworld

Sur le second semestre 2022, le circuit a accueilli 82,8 millions de spectateurs. Ce résultat est bien supérieur aux maigres 14,1 millions d’entrées enregistrées au premier semestre 2021. Mais bien que le groupe compte sur un meilleur quatrième trimestre, notamment « soutenu par les sorties de Black Adam, Black Panther : Wakanda Forever [et] Avatar : La Voie de l’eau », il a revu à la baisse ses prévisions de fréquentation pour les deux prochaines années. « Cette révision a été motivée par une reprise plus lente que prévu en 2022, combinée à des prévisions externes indiquant un volume plus faible de sorties en salles en 2023 et 2024. » 

Les News