Box-office mondial 2022 : une reprise globale… mais inégale

Top Gun : Maverick © Paramount Pictures

25,9 milliards de dollars comptabilisés dans les salles à l’échelle du globe sur l’année écoulée selon Gower Street, soit +27 % par rapport à 2021. Il reste toutefois encore du chemin à parcourir pour retrouver les niveaux pré-pandémiques. Point via quelques territoires-phares.

Bien que la reprise se soit poursuivie, le box-office mondial affiche toujours -35% par rapport à la moyenne des trois dernières années d’avant-Covid (2017-2019). Aux taux de change actuels, ce recul représente un manque à gagner total d’environ 14 milliards de dollars dans les cinémas du monde depuis le début de la crise sanitaire. En outre, Gower Street a revu à la baisse ses prévisions initiales d’un box-office 2022 global à hauteur de 29 milliards de dollars

Après avoir détenu le titre de premier marché cinématographique du globe en 2020 et 2021, la Chine a cédé son trône dans le courant de l’année. Selon les dernières estimations de Comscore, le marché nord-américain, redevenu leader mondial, aura généré environ 7,5 milliards de dollars de recettes (+65 % par rapport à 2021 et -35 % par rapport à la moyenne 2017-2019), tandis que l’Empire du Milieu – qui aura connu peu de sorties hollywoodiennes sur ses grands écrans mais encore beaucoup de restrictions et de fermetures sanitaires – termine l’année à environ 4,33 milliards de dollars. Soit un recul de 36 % par rapport à l’année précédente, à près de la moitié (-49%) de sa moyenne triennale pré-pandémique.

Pendant ce temps, le Japon s’affiche comme le marché “star” de 2022, avec un box-office estimé à 1,5 milliard de dollars, en retrait de seulement 9,4 % par rapport à sa moyenne pré-pandémique. Pour rappel, One Piece Film – Red y est devenu le film le plus rentable de tous les temps avec 140 millions de dollars (sans compter les 213 millions de dollars récoltés par l’anime au niveau mondial).

Sans surprise, c’est en Russie que s’observe le plus gros recul de box-office en comparaison avec la période pré-pandémique. Le principal marché d’Europe, qui avait même détrôné la France en 2017 puis en 2019 en termes de fréquentation, ne représente que 310 millions de dollars en 2022 (-43 % par rapport à 2021 et -57 % par rapport à la période pré-pandémique). Un résultat direct du boycott du pays par les studios américains suite à l’invasion de l’Ukraine, et qui permet à un certain Dernier Chevalier : Messager des ténèbres de se hisser en tête du box-office russe avec… 22,55 millions de dollars. À noter que cette comédie fantastique locale, sortie le 23 décembre 2021, avait déjà récolté 8,25 millions de dollars sur cette année de référence et est, à ce jour, le dernier film distribué par Disney sur le territoire.

Derrière l’Amérique du Nord, la Chine et le Japon – et si l’on exclut l’Inde pour laquelle ni Gower Street ni Comscore ne disposent d’un suivi complet –, arrivent le duo Royaume-Uni/Irlande (1,2 milliard de dollars de box-office) et la France (1,1 milliard de dollars), tandis que la Corée du Sud (0,9 milliard de dollars) reste à la porte du top 5.

Enfin, le film champion de 2022 reste, avec 1,49 milliard de dollars de recettes cumulées dans les cinémas du monde, Top Gun : Maverick… qu’Avatar : La Voie de l’eau dépassera à peine quelques jours plus tard, début janvier 2023.

Les News