Black Widow en salles, Disney+ cartonne : Bob Chapek fait le point

Bob Chapek, CEO de Disney, lors de l'Investor Day ©Courtesy of Disney

Jeudi 11 février, lors de la présentation des résultats du premier trimestre 2021, le CEO de The Walt Disney Company a dévoilé ceux des services de streaming de la firme et indiqué toujours prévoir – mais aussi surveiller de très près –, la sortie du prochain blockbuster Marvel en salles.

Côté streaming, Disney+ ne cesse de progresser : au 2 janvier, la plateforme comptait 94,9 millions d’abonnés à travers le monde. Une progression de près de 9 % par rapport au 2 décembre 2020, quand Disney avait annoncé 86,8 millions d’abonnements, qui s’explique notamment par la mise en ligne du dernier Pixar, Soul, et de la nouvelle saison de The Mandalorian. À noter que ces résultats, déjà probants, sont antérieurs au lancement, il y  quelques semaines, de la série Marvel Wanda Vision et son potentiel de nouveaux abonnés. 

Aux portes des 100 millions de souscriptions, Disney+ se rapproche en quinze mois d’existence d’un niveau que Netflix a mis près de dix ans à atteindre. Le service de Mickey surfe d’ailleurs sur une tendance astronomique depuis un an, avec une évolution de +256 % de son nombre d’abonnés (26,5 millions au 28 décembre 2019). En incluant Hulu, ESPN+, l’ensemble des services de streaming de Disney représentait 146,4 millions d’abonnements à travers le monde début janvier, le studio prévoyant d’atteindre entre 300 et 350 millions d’abonnés d’ici fin 2024.

Côté exploitation salles, le CEO Bob Chapek a rassuré à nouveau sur la sortie exclusive sur grand écran de Black Widow, tout en précisant « surveiller de très près la réouverture des cinémas et le désir des spectateurs de retour en salles » pour une éventuelle révision de stratégie. Pour rappel, le spin-off de l’univers Marvel, initialement prévu pour mai 2020 (29 avril en France) et désormais daté au 7 mai (5 mai en France).

Après les choix effectués sur Mulan et Soul en faveur de la plateforme, Raya et le dernier dragon sera le prochain titre disponible simultanément dans les cinémas et le catalogue américain PVOD de Disney+ (avec un supplément d’environ 30 dollars). Le géant assume donc pleinement sa nouvelle stratégie de flexibilité digitale : « Nous sortirons certains films en salles, d’autres en Premier Access et dans certains cas directement sur Disney+. Nous allons orienter nos décisions au fil du temps en fonction (des besoins) de notre base d’abonnés ».

Les News