Berlin 2022 : Alcarràs sacré Ours d’or

Carla Simón (à droite) entourée de son équipe. ©Capture Berlinale

Ouvert avec Peter von Kant de François Ozon, la 72e édition du festival allemand s’est achevée ce mercredi 16 février avec sa traditionnelle cérémonie des prix.

Le président M. Night Shyamalan et son jury ont décerné l’Ours d’or à Alcarràs, second long métrage de Carla Simón, tourné avec un casting principalement amateur. La réalisatrice s’était faite remarquer avec Été 93, Prix du meilleur premier film et le Prix du jury de la section Generation à la Berlinale 2017. Après Cannes et Venise, le troisième grand festival européen aura donc lui aussi plébiscité une femme cinéaste. Vendu par mk2 Films à l’international, le film sera distribué en France par Pyramide Distribution, qui a récemment sorti l’Ours d’or 2020, Le Diable n’existe pas.

« Nous sommes fiers du prix reçu par Carla Simón pour ce film qui s’inscrit parfaitement dans la ligne de jeunes auteurs que nous nous engageons quotidiennement à défendre et promouvoir à l’international et dans nos salles de cinéma en France et en Espagne », a déclaré Nathanaël Karmitz, président du directoire de mk2.

Alcarràs ©Avalon Distribución Audiovisual

Le jury a attribué son Grand Prix à Hong Sang-soo pour The Novelist’s Film. Habitué des récompenses berlinoises, le cinéaste coréen avait notamment reçu l’Ours d’argent du meilleur scénario en 2021 et celui de la meilleure réalisation en 2020. Cette année, c’est Claire Denis qui a reçu l’Ours d’argent de la meilleure réalisation pour Avec amour et acharnement, qui réunit Juliette Binoche et Vincent Lindon ; sortie prochaine sous bannière Ad Vitam. Le Prix du jury a été remis à Natalia López Gallardo pour Robe of Gems.

L’Ours d’argent de la meilleure interprétation, récompensant aussi bien les actrices que les acteurs, a récompensé Meltem Kaptan pour son interprétation dans Rabiye Kurnaz vs. George W. Bush d’Andreas Dresen (Dulac Distribution). Celui du meilleur second rôle a plébiscité Laura Basuki pour sa performance dans Before, Now and Then de Kamila Andini.

Laila Steiner s’est vue récompensée de l’Ours d’argent du meilleur scénario offrant un second prix à Rabiye Kurnaz vs. George W. Bush d’Andreas Dresen. L’Ours d’argent de la meilleure contribution artistique a couronné Rithy Panh pour Everything Will Be Ok. Le jury a décerné une mention spéciale à Michael Koch pour son film A Piece Of Sky.

Dans la section Encounters, le prix du meilleur film est revenu à Mutzenbacher de Ruth Beckermann, Cyril Schäublin a été sacré meilleur réalisateur pour Unrest, tandis qu’un prix spécial a été remis à À vendredi, Robinson de Mitra Farahani.

Le Prix GWFF du meilleur premier film a été décerné à Sonne de Kurdwin Ayub. Côté documentaire, Myanmar Diaries du Myanmar Film Collective a été sacré, une mention spéciale ayant été décernée à No U-Turn de Ike Nnaebue.

Les News