AMC a bonne mine

©Hycroft Mining Holding Corporation

Le circuit d’exploitation cinématographique, leader américain et mondial, a acquis des parts dans une société d’exploitation… minière.

AMC Entertainment détient désormais 22 % de la Hycroft Mining Holding Corporation et de son site de près de 29 hectares situé dans le nord du Nevada. Des grands écrans à la plus grande mine d’or et d’argent d’Amérique du Nord, comment le circuit projette-t-il son avenir ? L’opération, qui représente un investissement de 27,9 M$, est, avant tout, présentée comme une “main tendue” à une entreprise aux actifs de valeur… mais confrontée à des problèmes graves et immédiats de liquidités, comme en connaissait AMC lui-même il y a encore un an. 

Le CEO Adam Aron peut en effet être reconnaissant envers ses petits actionnaires qui, l’année dernière, l’ont littéralement armé d’un trésor de 1,8 milliard de dollars, qu’il compte bien jouer « en offensive ». Mais si la diversification des grands groupes de cinéma est relativement courante dans les domaines des loisirs en général, de l’hôtellerie et de la restauration – voire de la vente de pop-corn au détail comme dans le cas d’AMC –, on n’avait encore jamais vu un circuit passer de l’exploitation cinématographique à l’exploitation minière… 

« Nous sommes bien entendu pleinement déterminés à œuvrer au rétablissement complet de notre secteur après les impacts du COVID. Mais même avec l’enthousiasme du public pour le cinéma dans nos salles, il ne nous suffira pas à faire revenir l’AMC d’autrefois », a estimé Adam Aron en annonçant le nouvel investissement. Outre le développement “classique” de son parc de salles, via le rachat d’anciens cinémas concurrents (notamment des sites Pacific/Arclight Theaters) et l’augmentation des écrans premium (IMAX et Dolby Cinema), le groupe est entré dans le monde des NFT (Non Fungible Token, soit jetons non fongibles) et accepte désormais les crypto-monnaies. Depuis l’automne dernier, il s’est donc même immiscé dans le secteur multimilliardaire de la vente de pop-corn au détail, dont il peut se targuer d’être un grand spécialiste. « Les investisseurs devraient penser de manière créative et audacieuse à l’avenir d’AMC, car au sein de l’entreprise, nous avons nous-mêmes pensé de manière créative et audacieuse à notre avenir. »  Preuve en est aujourd’hui leurs parts sur les 15 millions d’onces d’or et les 600 millions d’onces d’argent que recèle Hycroft. Des valeurs qui ne devraient pas connaître de crise…

Les News