Ad Vitam annonce de nouvelles dates

Caleb Landry Jones, prix d'interprétation masculine à Cannes dans NITRAM, en salles le 20 avril 2022. ©Ad Vitam

À l’approche de la journées des Éditeurs de films à Deauville, le distributeur ajoute cinq titres à son line-up pour 2022.

Golda Maria, signé par Patrick Sobelman et son fils Hugo sortira le 9 février prochain. Le cinéaste y a filmé sa grand-mère Golda Maria Tondovska, qui livre face caméra ses souvenirs : ceux d’une femme juive née en 1910 en Pologne, qui a traversé le siècle et ses horreurs. Un témoignage aussi intime qu’universel, qui était en Sélection Officielle à Berlin en 2020. 

Nobody has to know, le nouveau film de et avec Bouli Lanners montré à Toronto la semaine dernière, arrivera finalement le 16 février. Le réalisateur belge archi-sensible (Eldorado, Les Géants, Les Premiers, les derniers…), connu surtout comme acteur (régulier chez Kervern/Delépine et Dupontel), signe là son premier film en langue anglaise. Il y interprète un quinquagénaire qui vit dans une petite communauté presbytérienne sur une île écossaise. Après une attaque qui le rend amnésique, la jeune femme qui s’occupe de lui prétend alors qu’ils s’aimaient en secret avant son accident…

Petite Nature, de Samuel Theis, était à la dernière Semaine de la Critique et sera en salles le 9 mars 2022. Premier film solo du co-réalisateur de Party Girl, Caméra d’Or à Cannes en 2014, c’est le récit d’apprentissage d’un gamin de 10 ans, dans une cité HLM de Lorraine, qui va découvrir de nouveaux horizons grâce à son institueur. Avec Antoine Reinartz et l’étonnant petit Aliocha Reinert.

A l’ombre des filles d’Etienne Comar, producteur prolifique mais aussi réalisateur de Django, sortira le 6 avril. Le film met en scène Agnès Jaoui, Hafsia Herzi et Alex Lutz, ce dernier incarnant un chanteur lyrique célèbre qui va animer un atelier chant dans une prison pour femmes. Il se trouvera vite confronté aux tempéraments imprévisibles et discordants de ces détenues.

Nitram de Justin Kurzel est daté pour le 20 avril. Le réalisateur autrichien (Les crimes de Snowtown, MacBeth, Assassin’s Creed…) y retrace le parcours de Martin (Nitram en verlant) Bryant, le malade mental auteur du massacre de Port Arthur, en 1996. Ad Vitam avait acquis le film juste avant l’annonce de sa sélection officielle à Cannes… et donc avant que le sidérant Caleb Landry Jones y remporte le prix d’interprétation masculine.


Avant cela, pour rappel, Ad Vitam sortira encore cinq films d’auteurs majeurs d’ici la fin 2021 : Eugénie Grandet de Marc Dugain le 29 septembre ; L’Homme de la cave de Philippe Le Guay le 13 octobre ; Haut et Fort de Nabil Ayouch le 17 novembre ; Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun le 8 décembre et La Croisade de Louis Garrel le 22. Le distributeur commencera l’année 2022 avec Mes frères et moi de Yohan Manca le 5 janvier, puis enchaînera sur Le Cerveau de Jean-Stéphane Bron le 19 et Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain le 26 janvier.

Les News