14 millions d’euros de compensation confiserie

CGR de Villefranche-sur-Saône ©CGR Cinémas

Alors que les cinémas s’apprêtent à ressortir les glaces et les pop-corn, le dispositif d’aide face aux pertes de recettes confiserie prend forme.

Réparti entre les secteurs du cinéma et du spectacle vivant, le fonds officialisé vendredi dernier par le Gouvernement est destiné à prendre en charge – partiellement – la perte de chiffre d’affaires sur la période d’interdiction de vente de boissons et de produits alimentaires dans les lieux culturels. « Le Centre national du cinéma (CNC), le Centre national de la musique (CNM) et l’Association de soutien au théâtre privé (ASTP), qui gèreront ce dispositif, bénéficieront d’un soutien de 14 M€ », a précisé le communiqué du Gouvernement.

Si ni le montant précis qui sera alloué aux cinémas ni le mode de répartition ne sont encore connus, la Fédération nationale des cinémas français table sur un minimum de 50 % de l’enveloppe. Comme pour les précédentes aides sectorielles liées à la crise sanitaire, c’est le CNC qui est chargé de sa répartition dans la filière exploitation. Les modalités de sa mise en œuvre, en cours de finalisation avec la FNCF, seront annoncées prochainement.

Pour rappel, la consommation de boissons et de produits alimentaires, interdite depuis le 3 janvier, devrait à nouveau être autorisée à compter de ce mercredi 16 février. Quant au port au masque, il ne sera plus obligatoire dans les cinémas, comme tous les autres espaces intérieurs soumis au passe vaccinal, à partir du lundi 28 février.