Sofica : une collecte record pour la création indépendante

PACIFICTION d’Albert Serra fait partie des longs métrages qui ont bénéficié des derniers investissements Sofica © Les Films du Losange

En 2022, les douze Sofica agréées ont levé une enveloppe globale de 72,8 M€ destinés à être investis dans le cinéma et l’audiovisuel en 2023. Une capacité de financement d’un montant inédit, en augmentation de 2 M€ par rapport à 2021 et qui, pour rappel, est désormais ouverte à la distribution indépendante. 

« C’est la plus importante enveloppe collectée depuis la création des Sofica », se réjouit Olivier Henrard, directeur général délégué du CNC. En 2021, elle avait déjà bénéficié d’une augmentation de 10 M€ afin de leur permettre l’ouverture des financements vers la distribution indépendante, dans la limite de 15 % des investissements, sans diminuer ceux destinés à la production indépendante.

La charte établie par le CNC prévoit qu’en 2022, les Sofica agréées consacreront en moyenne :

  • 91 % de leurs investissements « non adossés » vers la production ou distribution indépendantes ;
  • 72 % de leurs investissements sous forme de contrats d’association vers des films à moins de 8 M€ de budget ;
  • 33 % de leurs investissements sous forme de contrats d’association vers des premiers et deuxièmes films ;

Parmi les récents exemples d’investissements Sofica, le CNC cite « de nombreux longs métrages sélectionnés dans les festivals internationaux et/ou qui ont marqué 2022 », dont  L’Innocent de Louis Garrel, Pacifiction d’Albert Serra (photo), Un petit frère de Léonor Serraille, Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski, Saint Omer d’Alice Diop, Les Pires de Lise Akoka et Romane Guéret,  La Nuit du 12 de Dominik Moll ou encore As bestas de Rodrigo Sorogoyen. 

Pour rappel, le dispositif Sofica offre à ses souscripteurs une réduction d’impôts de 48 %.

Les News