Quels coûts de distribution pour les films français en 2018 ?

© Mensch Agency

Dans une récente étude, le CNC mesure les principales évolutions des différents postes de dépenses de distribution des films français en fonction du genre des films, de leur combinaison de sortie, de leurs entrées et de leur coût de production.

En préambule, le Centre indique que 144 sociétés de distribution ont participé à la sortie de 683 films inédits toutes nationalités confondues en 2018. Au cours de la dernière décennie, le nombre de distributeurs actifs a augmenté de 33,3 %. L’étude observe que les cinq plus importantes structures de distribution de films d’initiative française (en termes de frais d’édition) ont réalisé une part de marché (encaissements distributeur) de 63,5 %, en baisse de 4,9 % par rapport à 2017, dont le détail est exposé dans le tableau ci-dessous.

20172018
DistributeurNombre de filmsfrais d’édition (%)part de marché (%)*DistributeurNombre de filmsfrais d’édition (%)part de marché (%)*
StudioCanal1515,318,1UGC1312,37,3
Pathé1213,217,9StudioCanal1111,714
Gaumont1212,217,5Mars1411,48,3
Mars1285,7Pathé711,122,9
EuropaCorp66,49,4SND111111,1
Total des 5 premiers575568,5Total des 5 premiers5657,563,5

*En termes d’encaissement distributeur. Source : CNC.

Les coûts de distribution cumulés des 183 films d’initiative française agréés sortis en salles en 2018 s’élèvent à 96,1 millions d’euros (-19,1 %), pour un nombre de films en baisse de 11,2 %. Le budget moyen de distribution s’élève à 524 900 euros (-8,9 %), soit le troisième plus faible niveau de la décennie. Des réductions qui résultent notamment de la baisse des frais techniques. Ainsi, depuis 2015, la part des achats d’espaces publicitaires représente plus de la moitié des coûts de distribution et croît nettement en 2018 (54 % contre 45,1 % en 2009).

Structure des coûts de distribution des films d’initiative française (%) :

Ces dix dernières années ont été marquées par une évolution notable de la place de la publicité cinéma dans les salles. La part des achats d’espaces est passée de 17,2 % en 2009 à 29,7 % en 2018 (+75,7 %), progression structurelle due à la réduction de la part des bandes-annonces gratuites. En parallèle, la part d’internet dans les dépenses publicitaires des distributeurs a augmenté de 145,7 % en dix ans. La salle de cinéma est devenue le deuxième média utilisé pour la promotion des films avec 29,7 % des dépenses, devant internet (16,3 % des dépenses), mais derrière l’affichage (42 %).

Evolution de la répartition des achats d’espaces publicitaires (%) :

L’analyse par genre révèle une forte disparité des coûts de distribution des films d’initiative française : 101 900 euros en moyenne pour un documentaire, 580 300 euros pour une fiction (soit 5,7 fois plus) et 1,157 million d’euros pour une animation (soit 11,4 fois plus). Au sein des fictions, les comédies bénéficient de frais de sortie supérieurs de 1,4 fois à la moyenne avec 805 600 euros par film, alors que les drames présentent des frais d’éditions moyens de seulement 309 500 euros. Enfin, en 2018, un film recommandé art et essai bénéficie en moyenne de 280 200 euros de dépenses de distribution, soit 3,2 fois moins qu’un film non recommandé (893 800 €).

Structure des coûts de distribution des films d’initiative française selon le genre en 2018 (%) :

Au cours de la décennie, les films d’initiative française ont été distribués en moyenne dans 187 cinémas en première semaine. La combinaison moyenne de sortie progresse de 5,2 % en 2018 à 221 établissements en S1, soit le niveau le plus élevé des dix dernières années. À noter que les coûts de distribution progressent à mesure que le nombre de copies en première semaine augmente. En 2018, les films sortis dans moins de dix établissements présentent un coût de distribution moyen de 29 600 euros et ceux sortis dans 100 à 199 cinémas un coût de distribution onze fois supérieur de 346 000 euros. Pour les films sortis sur 400 copies ou plus,  la moyenne du coût de distribution s’établit à 1,331 million d’euros .

L’intégralité de l’étude du CNC est accessible ici.

Les News