Mort de René Parmentier, exploitant de Moselle

René Parmentier aux côtés de sa femme Maise, aux Rencontres de Bretagne ©Yannick Letoqueux

Nous avons appris la disparition de René Parmentier, figure emblématique du cinéma L’Union à Ars-sur-Moselle, des suites du COVID-19.

C’est dans la salle paroissiale de Novéant-sur-Moselle, qu’il fréquente chaque semaine dans son enfance, que René Parmentier tombe amoureux du cinéma. Le lieu abrite également une scène de théâtre, où s’impliquent son père et son grand-père comme metteur en scène et régisseur, et fait naître chez lui sa farouche envie de défendre les lieux de culture indépendants. En 1975, par un concours de circonstances, il reprend les rênes de L’Union alors que le cinéma, géré par la paroisse, est menacé de fermeture pour faillite.

Âpre défenseur des salles de proximité, celles dans lesquelles « on peut encore trouver de l’humanité », il croyait au cinéma comme vecteur de lien social et lieu de découverte du monde. Il se préparait à l’arrivée prochaine d’un cinéma Kinepolis à Moulins-lès-Metz et face aux grands, avait un seul mot d’ordre : « Pour soutenir les cinémas indépendants, il faut y aller. » 

Il y a encore quelques semaines, l’exploitant montrait la vitalité de son cinéma associatif et confiait au Républicain lorrain son ambition de « passer à la vitesse supérieure » pour décrocher une subvention, embaucher et augmenter l’offre de films et le nombre de séances proposés à ses spectateurs. L’équipe, entièrement bénévole, programmait 85 films et accueillait chaque année 15 000 spectateurs dans une ville de 4 000 âmes.

Nos pensées vont à sa famille et à ses proches.

Triste nouvelle….René Parmentier, l'exploitant passionné du cinéma Union d’Ars-sur-Moselle et grand fidèle des…

Posted by Jean Walker on Sunday, April 5, 2020

Les News