Les cinémas de New York City pourront rouvrir le 5 mars

Le cinéma Regal à Union Square, New-York ©Regal

Fermés depuis presque un an, les cinémas new-yorkais seront autorisés à ouvrir la semaine prochaine, mais à 25 % de leur capacité et pour 50 personnes maximum par projection.

Après de longs mois de brouillard pour l’un des deux plus grands marchés d’Amérique du Nord, le gouverneur Andrew M. Cuomo a annoncé hier soir le début de la reprise. En effet, si dans certains comtés de l’État, les cinémas avaient pu rouvrir en octobre dernier avec une capacité limitée, ceux de New York n’avaient jusqu’à hier aucune visibilité depuis leur fermeture le 16 mars 2020. Un manque de clarté qui avait contribué au report de nombreuses sorties de films de la part des studios.

Certes, le 5 mars, les salles ne pourront fonctionner qu’à 25 % de leur capacité maximale – avec masques obligatoires et sièges réservés à l’avance pour le public – et avec 50 spectateurs maximum par salle. Mais elles pourront programmer le nouveau Disney/Pixar Raya et le dernier dragon, ou encore Chaos Walking Lionsgate, qui sortent à cette date. Dans une déclaration, Adam Aron, CEO d’AMC Theatres, a annoncé que les treize cinémas du circuit à New York rouvriraient vendredi prochain.

À lire aussi : Les cinémas anglais pourront rouvrir en mai

Patrick Corcoran, vice-président et chef de la communication de la NATO (la fédération des cinémas américains) s’est félicité de cette réouverture des salles new-yorkaises : « Des protocoles volontaires rigoureux de santé et de sécurité ont permis aux cinémas du pays de fonctionner de manière sûre et responsable à des limites de capacité plus élevées pendant plusieurs mois sans qu’un seul cluster n’apparaisse. New York est un marché majeur pour les films aux États-Unis; sa réouverture donne confiance aux distributeurs de films pour maintenir et planifier leurs dates de sortie en salles, et constitue une étape importante dans la reprise de l’ensemble de l’industrie. Nous sommes impatients d’étendre la capacité de 25 à 50 % dans un avenir très proche afin que les théâtres puissent fonctionner de manière rentable. »