Les anciens dirigeants de MoviePass accusés de fraude

Mitch Lowe (à gauche) et Ted Farnsworth (à droite), à la grande époque de MoviePass © MoviePass

En début de semaine, la Commission boursière américaine a déposé une plainte contre Mitch Lowe et Theodore Farnsworth.

Selon la Securities and Exchange Commission, les anciens directeur et PDG respectifs du service tiers d’abonnement illimité – qui a fait faillite à l’automne 2019 –, ont eu recours à une « ruse marketing » pour attirer de nouveaux abonnés. « Theodore Farnsworth et Mitch Lowe savaient que le prix de 9,95 $ [mensuels] n’était basé sur aucun test de marché ou d’abonnés, et que, pour devenir rentable, MoviePass devrait tôt ou tard augmenter son prix de manière significative et/ou générer des revenus importants par le biais de la publicité et de la monétisation des données », indique le dossier de plainte.

Parmi les autres accusations de la Commission, les dirigeants auraient sciemment restreint l’accès à certains cinémas – notamment à dix sites AMC – et à certains films – dont six titres bollywoodiens – accusés de « tuer financièrement » le service. D’autres mesures, désignées par l’appellation interne “Project 2 %”, auraient visé les abonnés qui voyaient le plus de films par mois – les « gros consommateurs » – en créant des dysfonctionnements de l’application au moment de l’achat de billets. 

Pour rappel, récemment repris par Stacy Spikes, son cofondateur d’origine, MoviePass s’apprête à être relancé avec un nouveau modèle économique

Les News