Le Méliès Jean-Jaurès s’offre une nouvelle jeunesse

Le Méliès Jean-Jaurès situé à Saint-Étienne s’est offert un lifting art déco après une rénovation qui s’est achevée le 3 août.

« Certains spectateurs étaient en larmes en découvrant le cinéma », résume Paul-Marie Claret, le directeur du Méliès Jean-Jaurès. Une émotion à la hauteur des changements qui ont pris place à l’intérieur du bâtiment. De la moquette aux fauteuils, en passant par les poignées de porte, les meubles ou encore les miroirs des toilettes : tout a été refait de A à Z dans ce cinéma stéphanois, pour un coût total de 520 000 € HT.

« Je me suis entouré d’une architecte (Clémence Boyer) et d’une designer (Philippine Lemaire) dont je suis assez proche. Nous avons travaillé 6 mois pour proposer quelque chose de vraiment novateur en terme de d’aménagement et de décoration d’une salle. Pour une ville populaire comme Saint-Étienne, l’idée est de proposer quelque chose qui tranche avec ce qu’on a l’habitude de voir un peu partout », explique Paul-Marie Claret. 

L’ensemble du cinéma a été remis au goût du jour.

Une rénovation qui permet à ce cinéma art et essai de rivaliser en terme de design avec les gros multiplexes, pour attirer davantage de monde. « Des multiplexes comme Pathé font appel à des designers comme Ora Ïto ; en tant qu’indépendant de province art et essai, j’ai voulu proposer quelque chose d’original, de marquant et d’unique. » Dont acte : tout a été repensé non seulement au niveau esthétique mais aussi du côté de l’accueil du public.

Le directeur espère une augmentation des entrées à hauteur de 10 %, même si « l’augmentation des entrées ne constitue en aucun cas la raison première de la rénovation. Les travaux ont avant tout été faits parce que le bâtiment avait besoin d’être rénové, et nous en avons profité pour en faire un lieu plus confortable et agréable ».

Plus d’informations dans le prochain numéro de Boxoffice.