Le cinéma L’Éperon à Angoulême poursuit sa renaissance

©DR

La rénovation de la salle historique de la commune charentaise a démarré il y a quelques semaines. Désormais exploitant des lieux, CGR va la transformer en salle ICE.

Le 6 janvier a été donné le coup d’envoi de plusieurs mois de travaux visant à réhabiliter L’Éperon en salle immersive. Exploitée par le groupe CGR qui a investi 1,5 million d’euros, la future salle ICE de 160 fauteuils devrait être inaugurée lors de la prochaine édition du Festival du film francophone d’Angoulême (FFA), fin août. Racheté à Marie Ladoire en septembre par le Pôle Image Magelis pour 400 000 euros, l’établissement, fermé en 1996, était utilisé par le FFA pour accueillir, le temps de la manifestation, un public de plus en plus nombreux. « Nous avons trouvé un équilibre financier entre les collectivités, Magelis et le Festival, afin de redonner vie à cette salle historique », confirme Robert Laborie, directeur du développement de CGR Cinémas. L’ouverture de cette nouvelle salle viendra ainsi renforcer l’offre du circuit de Jocelyn Bouyssy qui possède, à 200 mètres du mono-écran, un multiplexe de onze écrans.

Depuis deux ans, la salle sert de cinéma toute la durée du Festival du film francophone.

Lieu emblématique de la vie culturelle angoumoisine, L’Éperon naît en janvier 1962 sous l’impulsion de Michel Deschamps. Homme de cinéma, ce dernier est bien connu des habitants pour exploiter plusieurs salles réparties à travers la ville : le Français, le Valois et le Rio. Pour son nouveau-né, il ne fait pas dans le demi-mesure : L’Éperon est seulement le deuxième cinéma de l’Hexagone à projeter en 70 mm, via le procédé Todd-AO. Une particularité que l’exploitant insère dans un écrin ultra confortable équipé de plus de 500 fauteuils en cuir noir, type « Pullman ». Pendant plus d’une trentaine d’années, célébrités et grosses productions vont se succéder avant la fermeture du site en 1996, puis sa réhabilitation en salle de théâtre et de danse. Sa réouverture éphémère par le FFFA, puis pérenne en août marque ainsi le retour d’un cinéma mythique.

Les News