États-Unis : Disney annonce un réajustement d’ampleur des modes de diffusion de ses films

©Marvel Studios 2020

Les dernières mises à jour du calendrier de la firme auront une influence majeure sur la nouvelle donne de l’exclusivité salles et les efforts de reprise du secteur.

La sortie de Black Widow des studios Marvel, qui était prévue en exclusivité sur grand écran pour le 7 mai aux États-Unis, est non seulement décalée au 9 juillet, mais se fera en day-and-date avec sa diffusion sur Disney+. Cruella est toujours daté au 28 mai, mais sortira aussi simultanément sur la plateforme du géant du divertissement. Comme Raya et le Dernier Dragon, les deux titres seront accessibles en « Premiere Access Disney+ », soit avec un surcoût à l’abonnement mensuel. 

Sort encore moins enviable pour Luca de Pixar qui était annoncé pour le 18 juin et qui, comme Soul à l’automne dernier, devra se contenter d’une diffusion SVOD dans les pays où Disney+ est disponible. Dans les autres territoires, le film pourra bénéficier d’une sortie salles dont les dates n’ont pas encore été précisées. 

« L’annonce d’aujourd’hui reflète notre objectif d’offrir le choix aux consommateurs et de répondre aux préférences changeantes du public. En tirant parti d’une stratégie de distribution flexible dans un marché dynamique qui commence à se remettre de la pandémie mondiale, nous continuerons à recourir aux meilleures options pour offrir les récits inégalés de The Walt Disney Company aux fans et aux familles du monde entier », a déclaré Kareem Daniel, président de Disney Media & Entertainment Distribution.

Les autres changements du line-up cinéma US de Disney sont :

  • Free Guy : 13 août 2021 (ancienne date : 21 mai 2021)
  • Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings : 3 septembre 2021 (ancienne date : 9 juillet 2021)
  • The King’s Man : première mission : 22 décembre 2021 (ancienne date : 20 août 2021)
  • Eaux profondes : 14 janvier 2022 (ancienne date : 13 août 2021)
  • Mort sur le Nil  : 11 février 2022 (ancienne date :  17 septembre 2021).

Avec ce changement de calendrier, Disney confirme sa « flexibilité » annoncée sur l’exclusivité salles et sa stratégie de diffusion basée sur l’évaluation au cas par cas des titres de son line-up. Un positionnement qui diffère nettement des choix d’Universal et Paramount, dont les fenêtres d’exclusivité salles varient désormais de 30 à 45 jours outre-Atlantique, mais se rapproche de celui actuel de Warner (sortie simultanée salles/HBO Max), bien que pour 2022, le studio ait d’ores et déjà revu sa stratégie.

Les News