Coronavirus : Fermeture des salles en Europe

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });

Le coronavirus poursuit sa contagion à travers tous les cinémas européens qui cessent temporairement leur activité.

À l’image de la Pologne, l’Estonie, l’Italie, la France, la Belgique, l’Espagne, la Hongrie et la Grèce, qui ont pris la décision d’interdir l’accès aux cinémas sur l’ensemble de leur territoire, l’Allemagne prend la même direction. Si ce week-end, seules les plus grandes villes de Hambourg, Cologne, Berlin et Munich avaient fermé leurs établissements, cette mesure a été appliquée à la totalité du pays en accord avec le gouvernement fédéral et les 16 Länder ce mardi 17 mars. 

Au Royaume-Uni et en Irlande, un grand nombre de cinémas baissent également le rideau, à l’instar des trois plus importants circuits britanniques – Cineworld, Odeon et Vue Cinemas – qui ont fermé leurs sites sur l’ensemble du territoire. Une mesure prise suite au conseil gouvernemental d’éviter les lieux publics de rassemblements. Certains cinémas art et essai ont également suivi cette voie.  

[Mis à jour le 20/03 à 19h40] L’ensemble des cinémas britanniques cessent leur activité temporairement sur décision gouvernementale.

Les box-office en berne et des mesures prises afin de poursuivre l’activité

Les mesures restrictives dues au Covid-19 frappent de plein fouet les différents box-offices européens. Au Royaume-Uni, de vendredi à dimanche dernier, les données Comscore affichaient une baisse de 40 % de la fréquentation, avec des recettes qui s’élèvent à 6 millions de livres contre 10,3 millions le week-end précédent. Avec 365 000 entrées, l’Allemagne enregistre quant à elle une baisse de fréquentation historique de 75 % par rapport au week-end précédent.

Si à l’heure actuelle le sujet crée la polémique en France, outre-Manche, l’activité du secteur devrait se poursuivre sur les plateformes telles que Sky Cinema et surtout Curzon Home Cinema du circuit du même nom, qui exploite certains films à l’affiche simultanément en VOD. 

[Mis à jour le 19/03 à 17h30] En Suède, un élan de solidarité s’est formé à l’initiative des distributeurs suédois, qui se sont associés à la plateforme de VOD Draken Film afin de diffuser certains films art et essai qui auraient dû sortir en salles, dont la première vague inclura Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma. 50 % des recettes engendrées seront ainsi reversées aux cinémas locaux durement impactés par la crise du coronavirus. 

[Mis à jour le 24/03 à 14h30 ] En Belgique, de nombreux distributeurs ont également joué la carte de la solidarité. Anga, Athena, Cinéart, Cinemien, Imagine, Lumière, Mooov, O’Brother et September Film se sont ainsi associés aux plateformes VOD VOO et Proximus Pickx VOD, afin d’y proposer des films qui étaient à l’affiche au moment de la fermeture des cinémas et des films devant prochainement sortir en salles. L’initiative mis en place depuis vendredi 20 mars sur les différentes plateformes offre un tarif unique de 7,99 euros par location.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });

Les News