CGR inaugure son cinéma à la Ciotat

©CGR

CGR Le Spot a accueilli hier ses premiers spectateurs dans la cité méditerranéenne. Le groupe rochelais dévoile son établissement de 1 307 fauteuils et huit salles dont une ICE Immersive. De quoi consolider son implantation en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et poursuivre sa stratégie de premiumisation.

Une première journée de fréquentation encourageante pour CGR Le Spot La Ciotat qui se hisse dans le top 20 des démarrages du groupe. La ville historique du cinéma a inauguré hier le 74e site et la 39e salle ICE Immersive du circuit en France. Le nouveau cinéma a nécessité un investissement de 14 millions d’euros pour l’exploitant, la coque ayant été réalisée avec le promoteur local 13Mars Développement, le constructeur Eiffage et l’architecte italien Alfonso Femia. Eux-mêmes sont chargés de finaliser cette nouvelle zone hôtelière et de loisirs qui se situe entre l’entrée de la ville et le centre-ville et qui comprendra un hôtel, cinq restaurants, une salle de sport ainsi qu’une crèche.

Avec cette nouvelle ouverture, le groupe, déjà présent à Vitrolles à l’ouest de Marseille, s’implante stratégiquement à l’est. Il vise une fréquentation entre 220 000  et 250 000 entrées pour la première année, les études de marché réalisées avant la pandémie plaçant son potentiel à 390 000 spectateurs. Sa programmation grand public et généraliste sera concertée avec celle du mono-écran l’Eden, connu pour être le plus ancien cinéma du monde et qui réalise en moyenne 20 000 entrées annuelles. Quant à l’autre cinéma de la ville, le Lumière, lui aussi classé art et essai, en avait réalisé 75 000 en 2019.

Le multiplexe propose sur trois niveaux huit salles, d’une capacité variant entre 98 et 344 places, une salle ICE, la plus grande équipée en Dolby Atmos et toutes laser. Pour la première fois dans le réseau, l’ensemble des fauteuils, hors ceux inclinables et cuir de la salle ICE, sont en format club : plus larges de cinq centimètres et installés avec un pas de gradin d’1,20 mètre. Le groupe annonce ici sa volonté de monter en gamme ses salles traditionnelles et de ne pas creuser d’écart avec les salles premium. « Afin d’éviter un cinéma à deux vitesses, désormais nos salles seront rénovées avec ce modèle de fauteuils. Nous souhaitons upgrader au fur et à mesure nos standards et renforcer notre positionnement », annonce Robert Laborie, directeur développement du groupe.

Le groupe avait déjà annoncé qu’il souhaitait, après la fin des chantiers en cours dont celui de la Ciotat, se concentrer sur la rénovation et la premiumisation de ses salles. Outre le projet de Castres qui devrait voir le jour d’ici deux ans, entre 5 et 10 salles ICE sont également envisagées, sans compter l’essor à l’international dont le dernier accord avec l’exploitant espagnol Ocine.

Plus d’infos dans le Boxofffice Pro du 17 novembre 2021.