Triangle of Sadness offre à Bac Films une 10e Palme d’Or

Alfonso Cuaron, Ruben Östlund (Palme d'Or pour « Sans Filtre (Triangle of Sadness) », Vincent Lindon (Président du Jury) - Cérémonie de clôture du 75ème Festival International du Film de Cannes. Le 28 mai 2022 © Borde-Jacovides / Bestimage

La 75e édition du Festival de Cannes s’est achevée avec la remise des différents prix par le jury présidé par Vincent Lindon.

Et de deux ! Le réalisateur suédois Ruben Östlund a été couronné par la Palme d’Or pour Triangle of Sadness (Sans filtre en français), succédant ainsi à Titane de Julia Ducournau. C’est sa deuxième palme après celle de 2017 pour The Square. Le film a également été sacré par le jury des cinémas art et essai. Il offre au passage à son distributeur, Bac Films, sa dixième Palme d’Or, la deuxième sous la présidence de David Grumbach.

Créée en 1986, la société a remporté sa première récompense suprême cannoise en 1990 avec Sailor et Lula de David Lynch. Ont suivi Barton Fink des Coen (1991), Les Meilleures Intentions de Bille August (1992), La Leçon de piano de Jane Campion (1993), Pulp Fiction de Quentin Tarantino (1994), La Chambre du fils de Nanni Moretti (2001), Le Pianiste de Roman Polanski (2002) et 4 mois, 3 semaines, 2 jours de Cristian Mungiu (2007), et donc The Square et maintenant Triangle of Sadness.

C’est un Grand prix ex-æquo qu’a décerné le jury de Vincent Lindon : Close de Lukas Dhont et Stars at Noon de Claire Denis. Le premier offre un second prix cannois au cinéaste belge, lauréat de la Caméra d’Or en 2018 pour Girl ; il sera distribué par Diaphana Distribution. Le second permet à la cinéaste française de glaner un deuxième prix après celui de la SACD pour Un Beau Soleil Intérieur, montré à la Quinzaine des Réalisateurs en 2017. Ad Vitam distribuera le film en France.

Le Prix du jury ex-æquo a été attribué à EO de Jerzy Skolimowski et Les Huit Montagnes de Charlotte Vandermeersch et Felix Van Groeningen. Le premier, distribué par ARP Sélection, offre au cinéaste polonais un troisième prix cannois après le Grand Prix du jury pour Le Cri du sorcier (1978) et le Prix du scénario pour Travail au noir (1982). Le second, premier long commun des deux cinéastes belges, sera accompagné par Pyramide Distribution (21 décembre).

Le Prix d’interprétation féminine a récompensé Zar Amir Ebrahimi pour son rôle dans Les Nuits de Mashhad d’Ali Abbasi. C’est Metropolitan Films qui sortira le film en France le 13 juillet.

Le Prix d’interprétation masculine a salué Song Kang Ho pour sa performance dans Les Bonnes Étoiles de Hirokazu Kore-eda. Le film sortira en salles le 7 décembre sous pavillon Metropolitan Films, qui signe donc un doublé pour les prix d’interprétation.

Le Prix du 75e anniversaire, décerné spécialement pour cette édition, a été remis à Jean-Pierre et Luc Dardenne pour Tori et Lokita. Habitués du raout cannois, les frères cinéastes ont déjà reçu plusieurs prix : Palme d’or pour Rosetta en 1999 et L’Enfant en 2005, Grand prix pour Le Gamin au vélo en 2011, prix du scénario pour Le Silence de Lorna en 2008 et prix de la mise en scène pour Le Jeune Ahmed en 2019. Leur nouveau film sortira chez Diaphana Distribution le 28 septembre.

Le jury a décerné le Prix de la mise en scène a Park Chan-wook pour Decision to Leave. C’est le troisième prix cannois pour le cinéaste sud-coréen après le Grand Prix pour Old Boy en 2004 et le Prix du jury ex-æquo pour Thirst, ceci est mon sang en 2009. Son nouveau film sera accompagné par Bac Films le 29 juin.

Le Prix du scénario a été remis à Tarik Saleh pour Boy From Heaven. Le film sortira sous bannière Memento Distribution le 9 novembre.

Parmi la trentaine de premiers films en lice dans les différentes sections, le jury présidé par Rossy de Palma a décerné la Caméra d’Or à War Pony de Riley Keough et Gina Gammell, présenté à Un Certain Regard. Une mention spéciale a été attribuée à Plan 75 de Hayakawa Chie, que distribue Eurozoom dans l’Hexagone le 28 septembre.

Neuf courts métrages ont été visionnés par le jury du court métrage qui a remis sa Palme d’or à The Water Murmurs de Jianying Chen, tandis qu’une mention spéciale a été attribuée à Lori de Abinash Bikram Shah.

Les News