Box-office 1er jour : La Zone d’intérêt domine les débats

La Zone d'intérêt ©Bac Films

Retour triomphant pour Jonathan Glazer, qui devance la dernière réalisation de Matthew Vaughn, Argylle.

La Zone d’intérêt signe une percée triomphale, dix ans après le dernier film du réalisateur. Avec plus de 26 000 spectateurs attirés, le lancement dépasse les précédents longs métrages de Jonathan Glazer, devant Birth (10 000 entrées en 2004) et Under the skin (5 000 entrées en 2014), largement boosté par son Grand Prix à Cannes et ses récentes nominations aux Oscars. Il faut remonter à Sans filtre (2022) pour trouver un film de Bac avec un meilleur démarrage (36 000). C’est également le deuxième meilleur départ pour un film de la compétition cannoise, juste derrière les 47 000 entrées d’Anatomie d’une chute. À l’échelle de 2024, s’il se situe également à la deuxième place des meilleurs lancements (hors AP), derrière les 29 000 entrées d’Un coup de dés, il enregistre pour l’instant, avec 32 entrées par séance, la meilleure moyenne de l’année. En comptant les AP, le drame historique de Jonathan Glazer totalise 45 000 billets.

Résultat plus mitigé pour Argylle. Sous pavillon Universal, le film d’action attire 23 000 spectateurs, pour une moyenne de 10 entrées par séance. Sur une combinaison similaire, The King’s Man : Première mission (2021), le précédent long métrage de Matthew Vaughn avait écoulé 75 000 tickets, pour une moyenne de 38 entrées par séance.

Pour son passage à l’horreur avec Amelia’s Children, Gabriel Abrantes réunit 7 000 spectateurs. Lancé par Le Pacte, le Prix du jury au dernier festival de Gerardmer est le meilleur démarrage de la carrière du réalisateur, devant les 4 000 entrées de Diamantino (2018), mais reste une timide prestation, avec 7 entrées par séance. Sur un total de séances similaire, La Main avait attiré plus de spectateurs (29 000), pour une moyenne également supérieure (31).

Avec Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci, KMBO commence son année en attirant quelque 6 000 spectateurs. Un démarrage dans la lignée de celui des Inséparables, et supérieur aux 2 500 de L’Incroyable Noël de Shaun le Mouton et de Timmy, les deux précédents films d’animation sortis par la société. 

Trois films se situent dans un mouchoir de poche : La Ferme des Bertrand, le nouveau documentaire de Gilles Perret, lancé par Jour2Fête, atteint 3 800 spectateurs – avec une solide moyenne à 15 entrées par séance –, et égale les débuts de ses deux derniers longs métrages, Reprise en main (2022) et Debout les femmes (2021). Il est talonné par la nouvelle sortie de Pan, Sous le vent des marquises, qui, avec 3 700 spectateurs, ne réitère par les performances des précédents films de Pierre Godeau, Raoul Taburin (12 000 entrées en 2019) et Éperdument (17 000 entrées en 2016). A Man, accompagné par Art House, écoule 3 500 tickets pour son démarrage, et signe la deuxième meilleure moyenne de la semaine, avec 16 entrées par séance.

Même schéma pour They Shot the Piano Player (Dulac), Le bonheur est pour demain (Paradis) et Les Lueurs d’Aden (Paname), également au coude-à-coude avec 1 400 entrées. À noter, pour ce dernier, une belle performance au vu de sa combinaison, avec 16 entrées par séance.

RFilmDistributeurEntréesAPSéancesMoyCumul
1LA ZONE D’INTÉRÊTBAC FILMS26 51218 4908203245 002
2ARGYLLEUNIVERSAL23 33613 5812 3551036 917
3AMELIA’S CHILDRENLE PACTE6 92594176 925
4LEO LA FABULEUSE HISTOIRE DE LEONARD DE VINCIKMBO6 12546 092674952 217
5LA FERME DES BERTRANDJOUR2FÊTE3 76517 2382481521 003
6SOUS LE VENT DES MARQUISESPAN DISTRIBUTION3 72241472154 136
7A MANART HOUSE3 5183 049220166 567
8THEY SHOT THE PIANO PLAYERDULAC1 4227 11417188 536
9LE BONHEUR EST POUR DEMAINPARADIS FILMS1 4011 12632342 527
10LES LUEURS D’ADENPANAME1 33569082162 025
Sources chiffres : Distributeurs | Séances : Showtimes Dashboard by The Boxoffice Company.
La Zone d'intérêt ©Bac Films
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });