ARP date six nouveaux films d’ici la fin de l’année

DON JUAN de Serge Bozon © Les Films Pelléas

ARP annonce tout d’abord l’attendu Don Juan de Serge Bozon… et ce pour le 18 mai. Où le réalisateur singulier de Tip Top et Madame Hyde revisite le mythe du séducteur sous forme de comédie musicale, avec un casting plutôt sympa : Tahar Rahim en Don Juan, Virgine Efira, mais aussi les chanteurs Alain Chamfort et Jehnny Beth (révélée comme actrice dans Les Olympiades)

Le 3 août, un an après son passage à Cannes 2021 (Un Certain Regard), Les Promesses d’Hasan de Semih Kaplanoğlu sera en salles. Le réalisateur turc de la trilogie Œuf, Lait et Miel, y met en scène un vieux paysan rongé par le remords, qui se bat contre l’installation d’un pylone électrique avant de partir en pèlerinage à la Mecque. 

Les Volets verts, de Jean Becker d’après un scénario écrit par Jean-Loup Dabadie avant sa disparition, retrouve sa date de sortie d’origine au 24 août. Pour rappel, le film réunit Gérard Depardieu, Fanny Ardant, Benoit Poelvoorde et Stéfi Celma.

Nostalgia de Mario Martone est daté le 19 octobre. Le cinéaste napolitain (Mort d’un mathématicien napolitain, Leopardi…), s’inspire ici du roman éponyme d’Ermanno Rea, qui se déroule à Naples dans le quartier de Sanità. L’histoire d’un homme qui, après quarante ans d’absence, revient dans sa ville natale pour aider sa mère mourante, et retrouve un ami d’enfance devenu criminel. Avec Pierfrancesco Favino et Francesco Di Leva.

La Fille d’Albino Rodrigue sortira 23 novembre. Ce deuxième long métrage réalisé par Christine Dory, suit les questionnements d’une fille de 16 ans, qui vit en famille d’accueil. Alors qu’elle rejoint ses parents biologiques pour les vacances, elle se trouve confrontée à la disparition de son père… Avec Galatea Bellugi, Emilie Dequenne, Romane Bohringer et Samir Guesmi.

Le Retour des hirondelles de Li Ruijun, était en compétition officielle à Berlin – où il a été acquis par le distributeur – et sera en salles le 7 décembre. Il raconte l’histoire d’un mariage arrangé entre deux personnes exclues de leur société dans une région rurale de la Chine.

ARP finira l’année le 28 décembre avec un autre film asiatique de la Berlinale, Une femme indonésienne, de Kamila Andini, dont l’actrice Laura Basuki a reçu l’Ours d’argent du meilleur second rôle. La réalisatrice y aborde la condition des femmes dans son pays, à travers la destinée d’une mère et de sa fille à travers plusieurs époques.

Les News