Angoulême 2020 : Ibrahim consacré, les films de Cannes récompensés !

©Le Pacte

La 13e édition du festival angoumoisin, qui s’est déroulée du 28 août au 2 septembre, vient de livrer son Palmarès.

Contexte particulier pour ce premier festival à se tenir physiquement sur le territoire français. Masques et gestes barrières ont accompagné les différentes équipes venues présenter leur film à Angoulême. Une manifestation qui représentait donc un enjeu de taille pour une profession en difficulté. Ouverte par plusieurs annonces des pouvoirs publics pour le cinéma, cette 13e édition s’est achevée avec la joie de voir un cinéma « revenir à la vie », selon les mots du présentateur Patrick Fabre. Plusieurs titres de la “Sélection officielle Cannes 2020” ont été présentés lors de ces six jours de festival et ont fait belle figure à l’image d’Ibrahim de Samir Guesmi, plébiscité par le jury présidé par Benoît Delépine et Gustave Kervern. “Un film d’une remarquable humanité, un film qui peut changer le regard des gens !”

Valois de diamant (avec le soutien de Canal+)
Ibrahim de Samir Guesmi
Sortie le 9 décembre (Le Pacte)

Valois du scénario (avec le soutien de la SACD) :
Samir Guesmi pour Ibrahim

Valois de la mise en scène (avec le soutien de l’Adami)
Samir Guesmi pour Ibrahim

Valois du public :
Un Triomphe d’Emmanuel Courcol
Sortie le 6 janvier (Memento) – Label Cannes 2020

Valois de l’actrice (avec le soutien de l’Adami)
Isabelle Kabano dans Petit pays d’Eric Barbier
Sorti depuis le 28 août (Pathé)

Valois de l’acteur avec le soutien de l’Adami
Sofian Khammes et Pierre Lottin pour Un triomphe

Valois Magelis des Étudiants Francophones :
Slalom de Charlène Favier
Sortie le 4 novembre (Jour2Fête) – Label Cannes 2020

Valois René Laloux du meilleur court métrage d’animation :
Machini de Tétshim et Frank Mukunday et Le Mal du siècle de Catherine Lepage ex æquo

Valois de la musique (avec le soutien de la Sacem) :
Raphael Eligoulachvili pour Ibrahim de Samir Guesmi