Venise 2020 : plusieurs films français sélectionnés

©Venise

[Mis à jour] Le cinéma français sera une nouvelle fois bien représenté au festival italien, dont la 77e édition se déroulera du 2 au 12 septembre.

C’est le premier grand festival international qui pourra se tenir physiquement depuis le début de la pandémie de COVID-19. La Mostra de Venise a levé le voile ce mardi sur les films qui garnissent ses différentes sections. Le jury de cette 77e édition sera présidé par Cate Blanchett, entourée de l’actrice Ludivine Sagnier, de l’acteur Matt Dillon (qui remplace Crisit Puiu), des cinéastes Joanna Hogg, Veronika Franz et Cristian Petzold, et de l’écrivain Nicola Lagioia.

Amants de Nicole Garcia sera en course pour le Lion d’or. Rassemblant Stacy Martin, Pierre Niney et Benoît Magimel, le film suit un jeune couple vivant à Paris qui se sépare brutalement. Après plusieurs années de silence, leur destin se croise à nouveau. La cinéaste signe ainsi son retour en compétition, plus de vingt ans après Place Vendôme (1998) pour lequel Catherine Deneuve avait reçu le prix d’interprétation féminine.
Plusieurs coproductions françaises figurent également en compétition. Nuevo Orden, nouveau long du Mexicain Michel Franco trois ans après Les Filles d’avril, raconte l’interruption d’un mariage de la haute société par une famille pauvre. Laila in Haifa, 24e long d’Amos Gitaï et coproduction franco-israélienne, offre un moment de dialogue entre jeunes Israéliens et Palestiniens, hétéros et gays, dans le microcosme d’une discothèque d’Haifa où le film a été entièrement tourné. Nocturne de l’Italien Gianfranco Rosi, coproduit par Les Films d’ici et distribué en février 2021 par Météore Films, relate l’immersion du cinéaste au Moyen-Orient et sa rencontre avec plusieurs protagonistes locaux. Également Et demain le monde entier, coproduit par Haïku Films, où la cinéaste allemande Julia von Heinz suit Luisa, jeune antifasciste qui veut autant s’opposer à la vague raciste qui déferle sur l’Allemagne qu’impressionner Alfa dont elle est amoureuse.

Le nouveau Quentin Dupieux sera projeté en hors compétition. Mandibules, qui réunit notamment David Marsais et Grégoire Ludig, sortira le 2 décembre en France sous bannière Memento. Également hors compétition, mais en séance spéciale, sera présenté Princesse Europe, drame de Camille Lotteau qu’accompagnera Sophie Dulac Distribution en salles.

Dans la sélection Orizzonti, La Troisième Guerre, premier long-métrage du réalisateur italien Giovanni Aloi, réunit Leïla Bekhti, Karim Leklou et Anthony. Il raconte l’histoire d’un jeune militaire en mission Sentinelle dans les rues de Paris et sera distribué par The Jokers/Capricci. Plusieurs coproductions françaises font également partie de la sélection. L’homme qui avait vendu sa peau, de Kaouther Ben Hania, s’intéressera à la quête d’un amour perdu d’un jeune réfugié syrien coincé au Liban, qui cherche à retrouver son compagnon à Paris. La Nuit des rois de Philippe Lacôte, coproduction franco-ivoirienne, « démarre comme un film de prison puis se transforme en un hommage à la tradition orale des mythes africains ». La comédie sociale et politique Gaza mon amour, deuxième film d’Arab et Tarzan Nasser quatre ans après Dégradé, sera quant à elle distribuée par Sophie Dulac Distribution.

Alberto Barbera, le directeur artistique de la Mostra, a précisé que nouveaux titres pourraient encore s’ajouter dans les prochains jours.

La sélection de Venise 2020

COMPÉTITION :

  • In Between Dying de Hilal Baydarov (Azerbaïdjan, États-Unis)
  • Le Sorelle Macaluso d’Emma Dante (Itale)
  • The World to Come de Mona Fastvold (États-Unis)
  • Nuevo Orden de Michel Franco (Mexique, France)
  • Amants de Nicole Garcia (France)
  • Laila in Haifa d’Amos Gitai (Israël, France)
  • Et demain le monde entier de Julia Von Heinz (Allemagne, France)
  • Dear Comrades d’Andrei Konchalovsky (Russie)
  • Wife of a Spy de Kiyoshi Kurosawa (Japon)
  • Sun Children de Majid Majidi (Iran)
  • Pieces of a Woman de Kornel Mundruczo (Canada, Hongrie)
  • Miss Marx de Susanna Nicchiarelli (Italie, Belgique)
  • Padrenostro de Claudio Noce (Italie)
  • Nocturne de Gianfranco Rosi (Italie, France, Allemagne)
  • Never Gonna Snow Again de Malgorzata Szumowska et Michal Englert (Pologne, Allemagne)
  • The Disciple de Chaitanya Tamhane (Inde)
  • Nomadland de Chloe Zhao (États-Unis)
  • Quo Vadis, Aida? de Jasmila Zbanic (Bosnie-Herzégovine, Autriche, Roumanie, Pays-Bas, Allemagne, Pologne, France, Norvège).

HORS COMPÉTITION – Fiction

  • Lacci de Daniele Luchetti (Italie) – Film d’ouverture
  • Lasciami Andare de Stefano Mordini (Italie) – Film de clôture
  • Mandibules de Quentin Dupieux (France, Belgique)
  • Love After Love d’Ann Hui (Chine)
  • Assandira de Salvatore Mereu (Italie)
  • The Duke de Roger Mitchell (Royaume-Uni)
  • Night in Paradise de Park Soon-Jung (Corée du Sud)
  • Mosquito State de Filip Jan Rymsza (Pologne)

HORS COMPÉTITION – Non-Fiction

  • Sportin’ Life d’Abel Ferrara (Italie)
  • Crazy, Not Insane d’Alex Gibney (États-Unis)
  • Greta de Nathan Grossman (Suède)
  • Salvatore – Shoemaker of Dreams de Luca Guadagnino (Italie)
  • Final Account de Luke Holland (Royaume-Uni)
  • La Verità Su La Dolce Vita de Giuseppe Pedersoli (Italie)
  • Molecole de Daniele Segre (Italie)
  • Narciso Em Ferias de Renato Terra et Ricardo Calil (Brésil)
  • Paolo Conte, Via Con Me de Giorgio Verdelli (Italie)
  • Hopper/Welles d’Orson Welles (États-Unis)
  • City Hall de Frederick Wiseman (États-Unis)

HORS COMPÉTITION – Séances spéciales

  • 30 Monedas – Episode 1 d’Álex de la Iglesia (Espagne)
  • Princesse Europe de Camille Lotteau (France)
  • Omelia Contadina d’Alice Rohrwacher et JR (Italie)

ORIZZONTI

  • Apples de Christos Nikou – Film d’ouverture
  • La Troisième Guerre de Giovanni Aloi (France)
  • Milestone d’Ivan Ayr (Inde)
  • The Wasteland d’Ahmad Bahrami (Iran)
  • L’Homme qui vendait sa peau de Kaouther Ben Hania (Tunisie, France, Allemagne, Belgique, Suède)
  • I Predatori de Pietro Castellitto (Italie)
  • Mainstream de Gia Coppola (États-Unis)
  • Genus Pan de Lav Diaz (Philippines)
  • Zanka Contact d’Ismaël El Iraki (France, Maroc, Belgique)
  • Guerre et Paix de Martina Parenti et Massimo D’Anolfi (Italie, Suisse)
  • La Nuit des Rois de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire, France, Canada)
  • The Furnace de Roderick Mackay (Australia)
  • Careless Crime de Shahram Mokri (Iran)
  • Gaza mon Amour de Tarzan Nasser et Arab Nasser (Palestine, France, Allemagne, Portugal, Qatar)
  • Selva Tragica de Yulene Olaizola (Mexique, France, Colombie)
  • Nowhere Special d’Uberto Pasolini (Italy, Romania, U.K.)
  • Listen d’Ana Rocha De Sousa (Royaume-Uni, Portugal)
  • The Best is Yet to Come de Wang Jing (Chine)
  • Yellow Cat d’Adilkhan Yerzhanov (Kazakhstan, France)