Urban Distribution part en tournée d’été

SHABU ©Urban Distribution

La structure indépendante accompagne plusieurs de ses films dans les salles et les festivals de l’été… et de la rentrée.

Une dizaine de rencontres sont organisées autour de Shabu, « notre feel good documentaire » dixit le distributeur, en présence de la réalisatrice Shamira Raphaela et du personnage principal, Shabu, un adolescent des quartiers populaires de Rotterdam. Le film, qui a été montré aux Rencontres du SDI, le suit dans ses déboires tragi-comiques, le temps d’un été, occupé à trouver de l’agent pour réparer la voiture de sa grand-mère qu’il a endommagée. Shamira Raphaela présentera son film au Méliès de Port de Bouc le dimanche 21 août à 18h, aux Variétés à Marseille le 22 août à 20h et à Utopia Toulouse Borderouge le 23 août à 20h 30. Elle sera aussi au festival de Gindou le 24 août à 18h, puis dans le cadre du festival de Douarnenez au cinéma le Club, le 26 août à 19h. Shabu quant à lui sera à L’Entrepôt à Paris, le lundi 29 août à 20h, au Méliès de Montreuil le 30 août à 20h30 et à l’Espace Saint Michel le jour de la sortie, le mercredi 31 août à 20h. 

Tournée plus militante avec Il nous reste la colère, de Nicolas Beirnaert et Jamila Jendari, qui ont suivi pendant trois ans le collectif emmené par Philippe Poutou pour tenter, avec colère mais aussi pas mal d’humour, de sauver l’usine Ford à Blanquefort. Les réalisateurs et Philippe Poutou seront au festival La Belle Rouge, dans le village de Saint-Amant-Roche-Savine (Puy-de-Dôme), le dimanche 31 juillet, à l’Université d’été du NPA à Port Leucate le lundi 22 août et la Fête de l’Humanité le dimanche 11 septembre. Le film sortira en salles le 30 novembre. 

Urban Distribution sera aussi au festival d’Angoulême pour la première française de Amore mio, le premier film réalisé par le comédien Guillaume Gouix, avec Alysson Paradis, Élodie Bouchez et Félix Maritaud. L’histoire bouleversante d’une jeune femme qui refuse d’assister à l’enterrement de l’homme qu’elle aime, et convainc sa soeur, de l’emmener, avec son fils, en Italie. Sélectionné dans la catégorie Nouveaux regards, le film sera projeté le mercredi 24 août à Angoulême en présence de l’équipe. Il sortira dans le courant du premier trimestre 2023

Mais ce n’est pas tout… puisque Black is Beltza II : Ainhoa, le film d’animation basque de Fermin Muguruza, est en sélection au prochain festival de San Sebastian en septembre. Après un premier volet animé situé vingt ans auparavant, celui-ci raconte, sur les traces de son héroïne Ainhoa, la fin de la Guerre froide et la répression policière espagnole face à une nouvelle génération d’activistes basques. Sortie française le 16 novembre. 

Et pour finir la saison des festivals, le déjanté  L’étrange histoire du coupeur de bois (The Woodcutter Story), du poète et réalisateur finlandais Mikko Myllylahti, devrait sans doute faire un passage au Fifigrot de Toulouse et à L’Étrange festival à Paris en septembre. Auréolé du Prix de la fondation GAN lors de la Semaine de la Critique à Cannes et montré aussi au dernier Festival La Rochelle Cinéma, le film est daté au 14 décembre.

Les News