Une charte des cinémas pour la sobriété énergétique immédiate

©Boxoffice Pro

Face à la crise énergétique, les cinémas français s’engagent à réduire, sans délai, leur consommation d’énergie.

« Des mesures simples et pratiques permettant de faire des économies immédiates d’électricité et de gaz tout en continuant à accueillir les spectateurs dans les meilleures conditions », assure la Fédération nationale des cinémas Français (FNCF) en dévoilant, lors de son 77e Congrès, sa charte de sobriété énergétique pour tous les cinémas du territoire. 

Applicables dès aujourd’hui, les mesures visent l’éclairage, la climatisation, la ventilation et le chauffage ainsi que le matériel de projection, et seront coordonnées par des référents “énergie” désignés dans chaque établissement. « C’est un engagement citoyen, mais également une nécessité économique », souligne la FNCF. 

L’intégralité de la charte de sobriété énergétique est accessible par ici.

De fait, il y a plus de dix ans, le passage à la projection numérique avait déjà offert aux salles l’occasion de mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement, avec l’abandon des pellicules photochimiques transportées par camion. « Les salles de cinéma sont aujourd’hui des bâtiments souvent très modernes, dont l’isolation phonique joue également un rôle d’isolation thermique et sont en capacité d’entrer dans une nouvelle ère de sobriété énergétique malgré leurs besoins énergétiques particuliers », note la FNCF. 

La Fédération s’est également engagée dans un examen des mesures de réduction de la consommation d’énergie à long terme, tels que la projection laser, l’automatisation des processus de chauffage et de climatisation, l’éclairage ou des méthodes de construction encore plus respectueuses de l’environnement.