Quelles règles sanitaires pour la réouverture des cinémas ?

© Mathieu Prat

Attendu par toute la profession mais aussi par le public, le guide sanitaire exposant les conditions d’accueil dans les cinémas vient d’être validé par le gouvernement. Limitation à 50 % de la capacité des salles, un fauteuil vacant, sens de circulation… mais pas de masque obligatoire ! Voici ce qui attend les spectateurs comme le personnel des cinémas dès le 22 juin.

« L’objectif de ce guide sanitaire est de donner aux salles de cinéma les instruments nécessaires pour pouvoir reprendre leur activité tout en respectant les indications établies par les autorités de santé, pour une durée qui sera estimée nécessaire. Ces instruments pourront être revus en fonction de l’évolution de la situation sanitaire », indique en préambule la Fédération française des cinémas. Il pourra être mis à jour selon l’évolution de la situation sanitaire et des éventuelles adaptations à prendre en compte. Après consultation des organisations professionnelles et syndicales représentatives du l’Exploitation Cinématographique, ce guide soumis par la Fédération le 19 mai dernier, est désormais validé par les Ministères du Travail, des Solidarités, de la Santé, de l’Economie et de la Culture.

Consignes sanitaires et règles d’hygiène pour l’accueil du public

Dans le hall et les espaces de circulation, le protocole préconise de garder ouvert autant que possible les portes extérieures, de veiller au respect d’un mètre de distance entre les spectateurs dans un espace sans contact de 4m2 autant que possible, d’établir et matérialiser un sens de circulation pour éviter les files d’attentes et attroupements, de décaler les séances dans les multisalles afin de limiter les flux dans les espaces d’accueil. Concernant les points de ventes et de contrôle, la distanciation doit être respectée ou facilitée par l’installation d’un plexiglas ou le port d’une visière entre le personnel et le public. Le cinéma doit privilégier la vente de billets par internet, le paiement sans contact avec un plafond relevé à 50 € et un contrôle des places visuel ou par scan et sans détalonnage. Le port du masque est recommandé pour les spectateurs et des distributeurs de gel ou solution hydroalcoolique seront installés à l’entrée du cinéma. Les surfaces régulièrement touchées par les visiteurs, comme les rampes et mains-courantes d’escalators, devront être désinfectées au minimum deux fois par jour. Concernant enfin la confiserie et les espaces de restauration, chaque cinéma doit se référer aux mesures spécifiques disponibles ici.

Dans les salles, la jauge d’occupation est limitée à 50 % et chaque fauteuil occupé devra être entouré de places vacantes. Les personnes arrivant ensemble pourront toutefois s’asseoir côte à côte. Le port du masque ne sera pas obligatoire pour le public. Pendant l’avant-séance, des spots de prévention et de rappel des gestes barrières préconisés ainsi que sur l’organisation des flux dans l’établissement pourront être diffusés. Pour éviter les croisements de flux de spectateurs, les horaires des séances dans les salles voisines devront être adaptés et le cas échéant décalés. Un temps devra également être observé entre deux séances dans une même salle. Enfin, la circulation de l’air devra être assurée par moyen mécanique ou « tout autre moyen ». Les sanitaires devront être nettoyés et aérés de manière quotidienne et régulière et les essuie-mains papier privilégiés.

Consignes sanitaires et règles d’hygiène à destination des salariés

Une grande partie des mesures sanitaires à destination du personnel des cinémas relève du protocole national de déconfinement du 9 mai. Restent bien entendu les mesures distinctives pour les salariés en contact avec le public, spécifiées par poste de travail. Aux caisses et comptoir, les préconisations sont les mêmes que pour l’accueil du public. Cependant, Le port du masque est obligatoire pour le personnel, en cas de difficulté de respecter la distanciation avec le public d’un mètre minimum même en présence de plexiglas ou visière. Il faut par ailleurs éviter les contacts physiques lors des transactions en privilégiant le paiement sans contact et en matérialisant une zone d’échange de monnaie pour éviter les échanges de « main à main ».

Pour la confiserie, il faut prévoir des temps de stockage suffisants avant le déballage, le rangement et la vente des produits, en application des préconisation de délais de disparition du risque infectieux. Pour le contrôle des billets distinct de la caisse et opéré à proximité, le point de contrôle sera protégé par un plexiglas ou le personnel par une visière individuelle en complément du port du masque. Le masque est obligatoire pour le personnel surveillant les séances en salles et celui qui assure le nettoyage des salles, tout en veillant à adapter le temps de nettoyage et le temps d’aération. Les lunettes 3D devront être désinfectées avant chaque utilisation et stockées pendant un temps suffisant (quarantaine). Un contenant de récupération doit être prévu pour le dépôt par les clients des lunettes (actives) utilisées, et ramassées si nécessaire par le personnel avec des gants.

Communication à l’attention du personnel et du public à la réouverture

La Fédération mettra en place un groupe de suivi pour étudier l’efficacité et les conséquences des mesures recommandées, avec une attention particulière accordée à la petite exploitation. Elle mettra également à disposition des exploitants une page rassemblant tous les éléments nécessaires à la communication avec le public : pictogrammes des gestes barrières, clips et affichage à télécharger. Différentes newsletters seront également envoyées pour les accompagner dans l’opérationnel. Un parcours client à destination du public sera également mis en place, depuis la réservation du billet à la fin de séance. 

Le guide sanitaire est téléchargeable ici.

Les News