Pyramide ajuste son calendrier 2022

L'Histoire de ma femme ©Pyramide

Le distributeur change les dates de quatre titres et annonce deux nouvelles sorties.

La Place d’une autre d’Aurélia Georges, qui réunit Lyna Khoudri et Sabine Azéma autour d’une usurpation d’identité dans la France de 1914, est avancé du 26 au 19 janvier 2022. Passé par la compétition cannoise l’été dernier, L’Histoire de ma femme d’Ildiko Enyedi (la réalisatrice de Corps et âmes), avec Léa Seydoux dans le rôle titre, est repoussé du 12 janvier au 16 mars. Également passé par la Croisette et Un Certain Regard, Et il y eût un matin d’Eran Kolirin, à qui l’on doit notamment La Visite de la fanfare, se décale de deux semaines, du 30 mars au 13 avril. Enfin, Hit The Road de l’Iranien Panah Panahi, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2021, sortira le 27 avril au lieu du 20 initialement annoncé.

En plus de ces quatres changements, Pyramide annonce la sortie de deux nouveaux longs métrages. D’abord Amira de Mohamed Diab, l’histoire d’une jeune fille qui découvre que son père, héros palestinien enfermé en Israël depuis sa naissance, ne peut, en fait, être son véritable géniteur. Présenté dans la section Orizzonti à la dernière Mostra de Venise, ce drame est calé au 11 mai 2022. Ensuite, la société d’Éric Lagesse distribuera Chronique d’une liaison passagère, le nouveau film d’Emmanuel Mouret après Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait, également accompagné par Pyramide (280 000 entrées). Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne incarnent un duo d’amants qui devient de plus en plus complices malgré leur engagement de ne pas tomber amoureux. Sortie prévue le 14 septembre 2022. 
Pour rappel, d’ici la fin d’année, le distributeur sortira trois longs : A Good Man, de Marie-Castille Mention-Schaar avec Noémie Merlant (10 novembre), Le Diable n’existe pas de Mohammad Rasoulof, Ours d’or 2020 (1er décembre), et C’est toi que j’attendais de Stéphanie Pillonca (22 décembre).

Les News