Près de 15 millions d’entrées pour les films français à l’international en 2021

Répartition des entrées des films français en salles en 2021 selon la zone géographique © UniFrance

Selon le pré-bilan d’UniFrance, le box-office de 91,4 millions d’euros généré par le cinéma français à l’étranger est stable par rapport à 2020, mais la géographie du marché a changé. 

Si les chiffres sont encore provisoires*, l’étude publiée aujourd’hui par UniFrance à l’occasion de ses Rendez-vous à Paris, montre que malgré une année 2021 encore difficile, « le cinéma français conserve sa place en salle, dans les festivals et sur les plateformes SVOD à l’international ». Les 14,8 millions d’entrées pour les productions françaises représentent une hausse de 8 % par rapport à 2020 (13,7 millions), quand les recettes 2021, estimées à 91,4 millions d’euros contre 86,6 millions en 2020, progressent de 5,5 %. 

Le nombre de films en exploitation (719 films français contre 611 en janvier 2021) et le nombre de sorties (1 527 contre 1 398), sont aussi en hausse par rapport à ceux de l’année précédente, mais l’offre est différente. En 2020, les productions majoritairement françaises (69,5 % des entrées) et en langue française (77,6 %) dominaient, alors que l’année écoulée a été portée par les productions minoritaires. Au premier semestre, ce sont principalement 4 films qui assurent la présence hexagonale : The Father, Pinocchio –  les deux seuls ayant franchi le seuil du million de spectateurs en 2021 – , Bigfoot Family et… Cinema Paradiso, qui arrive en Chine 30 ans après sa sortie !
Quant aux productions dites majoritaires, sorties principalement après Cannes, les cinq ayant le mieux performé à l’étranger sont Le Tour du monde en 80 jours (630 000 entrées), Le Loup et le lion (500 000 entrées), Titane (380 000 entrées), Annette et Eiffel (300 000 entrées chacun).

La Chine est devenue le 1er marché

La cartographie du succès a elle aussi changé selon le bilan d’UniFrance. « L’Europe, qui captait la moitié des spectateurs en 2020, comptabilise 1,5 million d’entrées de moins et voit sa part réduite en faveur des autres régions (hors Afrique et Proche & Moyen-Orient, également dans le rouge) ». Avec 2,2 millions d’entrées sur six films, la Chine devient ainsi le 1er marché en nombre de spectateurs pour le cinéma français, devant la Russie et l’Espagne. Les amateurs de films hexagonaux ont progressé de 90 % en Asie en un an, tout comme ceux d’Amérique latine, et de plus de 80 % en Océanie. Des hausses qui sont dues principalement aux productions minoritaires et en langue étrangère… sauf en Australie, où le carton surprise de 2021 revient à Antoinette dans les Cévennes qui a charmé 107 000 spectateurs.

Enfin, au-delà des prix prestigieux remportés, l’étude d’UniFrance précise que 202 films français ont été sélectionnés en 2021 (contre 163 en 2020) dans les 10 festivals internationaux majeurs, représentant 21,7 % des titres présentés. 
Sur les plateformes de SVOD à l’international, près de 2 900 films français sont dans les catalogues, ce qui représente 4,8 % de l’offre globale (contre 3,5 % en 2020) et la 3e place des cinématographies nationales sur les plateformes, derrière les États-Unis et l’Inde. Trio gagnant : Chocolat de Roschdy Zem (sur 22 plateformes distinctes), Un prophète de Jacques Audiard ( 21) et Valérian de Luc Besson (20).

* Les données sont provisoires et non exhaustives. Les résultats définitifs, disponibles en automne, seront nécessairement supérieurs