Paul Brilli : un parrain du cinéma français est parti

Paul-Brilli, Victoire du cinéma en 1997

Décédé à l’âge de 91 ans, il était l’une des figures de la distribution, passé chez Warner, la Fox et Pathé, et qui aura marqué la profession, notamment dans le grand Sud-Ouest.

Le Mérignac-Ciné, dirigé aujourd’hui par Romain Brilli, est en deuil. Mais bien au-delà, c’est toute la profession qui se souvient de celui qu’on appelait « Le Parrain », et qui a formé et marqué plusieurs générations de distributeurs.
Né en 1929, Paul Brilli avait commencé sa carrière à Marseille chez Warner Bros puis Cocinor, avant de devenir, en 1973, directeur de la Twenty Century Fox à Bordeaux, puis d’AMLF – qui deviendra Pathé –  pour tout le grand Sud-Ouest en 1977. Mais surtout, Paul Brilli était l’un des rares distributeurs à se déplacer dans tous les cinémas de France pour faire la promotion des films. Il connaissait tous les comédiens français qu’il accompagnait en tournée… et bien sûr tous les exploitants.

« Je l’ai connu quand j’avais 16 ans, c’était mon parrain. Paul a formé aussi Christian Sala, quand il était stagiaire chez AMLF, ou encore la jeune Marie-Christine Désandré, quand elle avait 19 ans », se souvient Claude Damianthe au sujet de la « haute personnalité » qu’était Paul Brilli. D’une autre génération, Nicolas Rihet salue la mémoire « d’un grand distributeur devenu exploitant, qui aura connu l’âge d’or de la distribution et se sera occupé de pratiquement toutes les équipes de films français sur plusieurs décennies. C’était un seigneur à l’ancienne, on l’appelait le Parrain. »
Personnalité « incontournable » aussi pour François Clerc, dont la « vie de cinéma a été jalonnée par Paul Brilli » dès sa première rencontre avec lui en 1992, quand il était jeune directeur du Colisée et des Variétés d’Angers. « Quand Paul appelait le lundi matin, on n’en menait pas large ! C’était quelqu’un d’une humanité incroyable, qui parlait aussi bien avec Jérôme Seydoux que n’importe quel employé. »

Paul-Brilli, Michèle-Laroque et Claude Damianthe

Paul Brilli était aussi l’un des fondateurs du Mérignac-Ciné, à côté de Bordeaux, ouvert en 1989 et dirigé aujourd’hui par son fils Romain. À l’époque, La Ville de Mérignac avait confié la gérance et la programmation à Bernard et Marie-Thérèse Vialle (le Rex de Sarlat), et c’était Régine Brilli, l’épouse de Paul, qui était la directrice du cinéma. 
Paul Brilli était également Chevalier des Arts et Lettres, avait été délégué de la Fédération des Distributeurs pour le Sud-Ouest, président de l’Amicale des cinémas de Bordeaux et Administrateur de la Cinémathèque de Toulouse. 

Toutes nos pensées vont à ses proches.