Lumières 2021 : Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait meilleur film

Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait ©Pyramide

L’Académie des Lumières de la presse internationale a remis ses prix mardi 19 janvier lors de sa 26e cérémonie.

En cette année atypique, 77 films dont la sortie en salles était prévue en 2020 concouraient pour les nominations dans 13 catégories différentes, et 35 films (dont sept coproductions internationales) ont été finalement soumis au vote final. Si Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret a été consacré meilleur film, Deux, Josep, Été 85 sont repartis avec deux Lumières chacun. L’Académie des Lumières, « regrettant profondément la non-réouverture des salles le 15 décembre », avait choisi de maintenir ses nominations pour Slalom de Charlène Favier et L’Homme qui a vendu sa peau de Kaouther Ben Hania, qui ne sortiront finalement qu’en 2021. Le premier a été récompensé du Lumière de la révélation féminine pour sa jeune actrice Noée Abita ; le second a reçu le prix de la meilleure coproduction internationale.

Pour rappel, les Lumières ont été créés en 1995, à l’initiative du producteur français Daniel Toscan du Plantier, alors président d’UniFrance, et du journaliste anglais Edward Behr, sur le modèle des Golden Globes américains. En portant un regard international sur le cinéma français, le but est de mobiliser les nombreux correspondants à Paris de la presse internationale. Présidée par la journaliste américaine Lisa Nesselson (Screen International, UK), l’Académie des Lumières de la presse internationale regroupe 110 correspondants représentant des médias d’une trentaine de pays.

Meilleur film (vainqueur en rouge) :

  • ADIEU LES CONS d’Albert Dupontel (Gaumont)
  • LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT d’Emmanuel Mouret (Pyramide)
  • DEUX de Filippo Meneghetti (Dulac Distribution)
  • ÉTÉ 85 de François Ozon (Diaphana)
  • LA FILLE AU BRACELET de Stéphane Demoustier (Le Pacte)

Meilleur film d’animation :

  • CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY de Rémi Chayé (Gebeka)
  • L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA d’Anca Damian (Cinéma Public Films)
  • JOSEP d’Aurel
  • PETIT VAMPIRE de Joann Sfar (StudioCanal)

Meilleur documentaire :

  • ADOLESCENTES de Sébastien Lifshitz (Ad Vitam)
  • LA CRAVATE d’Etienne Chaillou et Mathias Théry (Nour)
  • KONGO d’Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav (Pyramide)
  • UN PAYS QUI SE TIENT SAGE de David Dufresne (Jour2fête)
  • SI C’ÉTAIT DE L’AMOUR de Patric Chiha (Norte)

Meilleure mise en scène :

  • ALBERT DUPONTEL pour Adieu les cons
  • MAÏWENN pour ADN (Le Pacte)
  • FILIPPO MENEGHETTI pour Deux
  • EMMANUEL MOURET pour Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
  • FRANÇOIS OZON pour Été 85

Meilleur scénario :

  • STÉPHANE DEMOUSTIER pour La Fille au bracelet
  • FILIPPO MENEGHETTI et MALYSONE BOVARASMY pour Deux
  • JEAN-LOUIS MILESI pour Josep (Dulac Distribution)
  • EMMANUEL MOURET pour Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
  • CAROLINE VIGNAL pour Antoinette dans les Cévennes (Diaphana)

Meilleure actrice :

  • LAURE CALAMY dans Antoinette dans les Cévennes
  • MARTINE CHEVALLIER et BARBARA SUKOWA dans Deux
  • EMMANUELLE DEVOS dans Les Parfums (Pyramide)
  • VIRGINIE EFIRA dans Adieu les cons
  • CAMELIA JORDANA dans Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait

Meilleur acteur :

  • SAMI BOUAJILA dans Un fils (Jour2fête)
  • JONATHAN COHEN dans Énorme (Memento)
  • ALBERT DUPONTEL dans Adieu les cons
  • NICOLAS MAURY dans Garçon chiffon (Les Films du Losange)
  • JÉRÉMIE RÉNIER dans Slalom (Jour2fête)

Révélation féminine :

  • NOÉE ABITA dans Slalom
  • NAJLA BEN ABDALLAH dans Un fils
  • NISRIN ERRADI dans Adam (Ad Vitam)
  • MÉLISSA GUERS dans La Fille au bracelet
  • FATHIA YOUSSOUF dans Mignonnes (Bac)

Révélation masculine :

  • GUANG HUO dans La Nuit venue (Jour2fête)
  • FÉLIX LEFEBVRE et BENJAMIN VOISIN dans Été 85
  • DJIBRIL VANCOPPENOLLE dans Petit pays (Pathé)
  • ALEXANDRE WETTER dans Miss (Warner)
  • JEAN-PASCAL ZADI dans Tout simplement noir (Gaumont)

Meilleur premier film :

  • DEUX de Filippo Meneghetti
  • UN DIVAN À TUNIS de Manele Labidi (Diaphana)
  • MIGNONNES de Maïmouna Doucouré
  • SLALOM de Charlène Favier
  • TOUT SIMPLEMENT NOIR de Jean-Pascal Zadi et John Wax

Meilleure coproduction internationale :

  • ABOU LEILA d’Amin Sidi-Boumédiène (UFO)
  • ADAM de Maryam Touzani
  • UN FILS de Mehdi M. Barsaoui
  • L’HOMME QUI A VENDU SA PEAU de Kaouther Ben Hania (Bac)
  • LA LLORONA de Jayro Bustamante (ARP Sélection)
  • TU MOURRAS À VINGT ANS d’Amjad Abu Alala (Pyramide)
  • YALDA, LA NUIT DU PARDON de Massoud Bakhshi (Pyramide)

Meilleure image :

  • HICHAME ALAOUIE pour Été 85
  • RENATO BERTA pour Le Sel des larmes (Ad Vitam)
  • LAURENT DESMET pour Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
  • YANN MARITAUD pour Slalom
  • AURÉLIEN MARRA pour Deux

Meilleure musique :

  • BERTRAND BURGALAT pour Les Apparences (SND)
  • FLORENCIA DI CONCILIO pour Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
  • SILVIA PÉREZ CRUZ pour Josep
  • PABLO PICO pour L’Extraordinaire voyage de Marona
  • RONE pour La Nuit venue

.