Les Écoles 21 se modernisent

La salle 2 des Écoles Cinéma Club. ©Tanguy Colon

Le cinéma historique du Quartier Latin parisien rouvre ce 5 juin avec deux salles rénovées et une façade arborant la nouvelle identité : les Écoles Cinéma Club.

Fermé le 20 février dernier, les Écoles 21 font leur rentrée anticipée après plus de 3 mois de travaux. Une refonte totale souhaitée par Ronald Chammah (Les Films du Camélia), exploitant du site depuis juillet 2017. Aucune rénovation d’envergure n’avait été réalisée depuis les premières séances en 1977. Les sièges (110 en salle 1 et 90 en salle 2), les murs, le hall ont été remis au goût du jour. Un nouveau projecteur numérique a été installé dans la deuxième salle en plus de celui en 35 mm. Des travaux facilités par les aides du CNC, de la région et de la ville de Paris.

« Il n’a jamais été question de devenir un cinéma ultra moderne, mais il faut du confort et de la fonctionnalité. Il semblait essentiel de rester dans l’univers du Christine 21 (propriété de la famille Chammah depuis 2015, NDLR) avec une décoration un peu boisée, une salle rouge et une bleue », explique le fils Lorenzo, chargé de la programmation avec Quentin Paliwoda.

« Les deux cinémas embrassent une nouvelle identité : Écoles Cinéma Club et Christine Cinéma Club. »


De ce côté, les Écoles vont poursuivre dans la tradition des lieux. Patrimoine français, gialli italiens et films de l’âge d’or hollywoodiens seront projetés. Mais le site sera davantage dédié aux sorties nationales, les continuations étant réservées pour l’autre cinéma de la famille, l’ex Christine 21. Désormais sous l’étiquette Paris Cinéma Club, les deux sites ambitionnent chacun de dépasser les 50 000 entrées annuelles dans un quartier très concurrentiel. Ils misent pour cela sur une forte présence sur les réseaux sociaux desquels « découle la réussite de nombreux événements« , assure Lorenzo Chammah.

Satisfait du chemin parcouru depuis 4 ans, le programmateur souhaite développer une réelle animation entre les deux cinémas. « Sur les 3 prochaines années, l’idée est que les Écoles retrouvent leur superbe et que le Christine profite de la dynamique pour continuer à performer. Ensuite nous ferons un point pour voir si stratégiquement et économiquement il sera intéressant d’élargir ou non nos activités d’exploitation. »

Plus d’infos dans le numéro du 12 juin.

Quentin Paliwoda et Lorenzo Chammah, programmateurs des Écoles et Christine Cinéma Club.
©Tanguy Colon pour Boxoffice